Skip to content
13 morts après que des roquettes russes ont frappé le centre de l’Ukraine

Les bombardements des forces russes ont tué 13 personnes et en ont blessé grièvement cinq autres dans la région centrale de Dnipropetrovsk en Ukraine dans la nuit, selon le chef de l’administration militaire de la région.

Les villes de Myrivska et Marhanets dans le district de Nikopol ont été touchées par 80 roquettes qui ont atterri dans des zones résidentielles tard mardi soir, a écrit Valentyn Reznichenko dans un article de Telegram mercredi.

Marhanets se trouve sur la rive opposée du fleuve Dnipro à la centrale nucléaire occupée de Zaporizhzhia.

Plus de 20 immeubles de grande hauteur, un centre culturel, deux écoles, le bâtiment du conseil municipal et plusieurs autres bâtiments administratifs ont été touchés, a déclaré Reznichenko.

Plusieurs milliers de personnes sont sans électricité à Marhanets, tandis que jusqu’à un millier de personnes à Myrivska sont sans gaz, selon Reznichenko. « C’était une nuit tragique », a-t-il écrit dans le message.

Un peu de contexte : Kyiv a accusé les forces russes de stocker des armes lourdes et de lancer des attaques depuis la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, dont elles ont pris le contrôle début mars. Moscou, quant à lui, a affirmé que les troupes ukrainiennes visaient le complexe. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a qualifié de « suicidaires » les récents tirs d’artillerie et de roquettes dans la région, ajoutant encore aux craintes d’un accident à l’usine, qui est la plus grande du genre en Europe.


Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.