40 % des communautés japonaises risquent de disparaître d’ici 2050

Même pour les Japonais, habitués aux statistiques pessimistes liées au déclin démographique du pays, ce chiffre a provoqué un choc. D’ici 2050, 744 collectivités locales, soit plus de deux municipalités japonaises sur cinq, perdront plus de la moitié de leurs habitants âgés de 20 à 39 ans et risquent donc d’être condamnées à disparaître.

C’est la conclusion d’un rapport sur la démographie du Japon publié mercredi 24 avril par la Réunion sur les stratégies démographiques, un panel composé de chercheurs et d’hommes d’affaires, rapporte la chaîne publique japonaise. NHK. En 2014, un autre comité a publié des projections démographiques similaires pour 2040, inventant le terme « Shometsu Kanou Toshi » (« des collectivités locales qui pourraient disparaître »), basé sur le même critère et également utilisé dans le rapport publié mercredi.

Lors d’analyses précédentes, 896 communes ont été désignées comme faisant partie du