40 Russes et Biélorusses désormais invités par le CIO à participer aux Jeux sous bannière neutre

Le Comité international olympique a annoncé jeudi avoir élargi la liste des athlètes autorisés (23 Russes et 17 Biélorusses) à concourir aux Jeux olympiques de Paris, du 26 juillet au 11 août.

France Télévisions – Éditorial Sport

Publié


Temps de lecture : 1 min

Le siège du Comité International Olympique à Lausanne (Suisse).  (LAURENT GILLIERON/AP/SIPA/)

A moins d’un mois de l’ouverture des Jeux olympiques de Paris (du 26 juillet au 11 août), les athlètes russes et biélorusses continuent de se renseigner petit à petit sur leur sélection. Le Comité international olympique (CIO) a publié, jeudi 27 juin, une liste élargie d’athlètes autorisés à concourir sous bannière neutre, comprenant les noms de 23 Russes et 17 Biélorusses. Le tennis, l’aviron et le tir sont les trois disciplines concernées par cet élargissement. Le 15 juin, le CIO avait publié une première liste de 25 athlètes.

Le CIO a également indiqué que deux Russes, dont le cycliste Aleksandr Vlasov, et cinq Biélorusses avaient décliné l’invitation. A l’inverse, 18 athlètes ont déjà confirmé leur présence – trois cyclistes, trois spécialistes du trampoline, deux haltérophiles et dix lutteurs – tandis que les deux rameurs et deux tireurs, tous biélorusses, n’ont pas encore fait connaître leur réponse.

En tennis, les Russes Daniil Medvedev et Andrey Rublev, respectivement numéros 5 et 6 mondiaux, étaient invités, ainsi que les Biélorusses Aryna Sabalenka (numéro 3) et Victoria Azarenka (numéro 16) et les Russes Daria Kasatkina (numéro 14) et Liudmila. Samsonova (numéro 15). Leurs réponses ne sont pas encore connues.

Pour être invité aux Jeux, « athlètes individuels neutres » Il a fallu surmonter à la fois l’obstacle des qualifications et un double contrôle, par les fédérations internationales puis le CIO, de leur absence de soutien actif à la guerre en Ukraine et de lien avec l’armée de leur pays. L’organisme olympique mettra à nouveau à jour sa liste au fur et à mesure que les résultats finaux des qualifications seront révélés.

Aucun spécialiste de l’athlétisme n’en fera partie, car World Athletics a maintenu une exclusion totale des Russes et des Biélorusses, tandis que certains sports, comme la natation, les ont réintégrés si tard que leur présence est incertaine. De même, les événements d’équipe sont exclus du processus d’autorisation.

Quant aux organisations sportives russes et biélorusses, si Moscou a finalement renoncé à boycotter les Jeux de Paris, ses gymnastes ont tous décidé de refuser d’y participer, tandis que les fédérations d’aviron et de judo sont, à l’inverse, disposées à envoyer des athlètes, sous bannière neutre. Aux Jeux olympiques de 2020, la délégation russe comprenait 330 athlètes et 104 Biélorusses se sont présentés à Tokyo.