Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Accusée de fraude fiscale, la chanteuse Shakira scelle un accord avec le parquet et va payer une amende


La superstar colombienne est accusée d’une fraude fiscale évaluée à 14,5 millions d’euros.

France Télévisions – Culture Edito

Publié


Temps de lecture :
1 minute

La chanteuse colombienne Shakira arrive avec son avocat, Pau Molins, au Tribunal Supérieur de Justice de Catalogne pour son procès pour fraude fiscale, à Barcelone, le 20 novembre 2023. (PAU BARRENA / AFP)

La chanteuse Shakira et le parquet espagnol ont conclu un accord mettant fin au procès pour fraude fiscale de la chanteuse, qui venait de s’ouvrir à Barcelone, en échange de la reconnaissance de sa culpabilité et du paiement d’une amende de plusieurs millions de dollars. euros, a annoncé lundi 20 novembre le président du tribunal de Barcelone.

Sanction financière de 50% de la fraude

Dans le cadre de cet accord, l’artiste colombien écope d’une peine de trois ans de prison avec sursis, qui sera commuée en amende, et d’une sanction financière d’un montant équivalent à « 50% » d’escroquerie, a-t-il déclaré au début de l’audience, devant la chanteuse qui a indiqué qu’elle reconnaissait sa culpabilité et acceptait les peines prononcées.

L’accusation accuse Shakira de ne pas avoir payé ses impôts sur le revenu et la propriété en Espagne en 2012, 2013 et 2014 alors qu’elle avait vécu, selon lui, plus de la moitié de l’année dans le pays, seuil au-delà duquel une personne doit être considéré comme résident fiscal. En 2018, Shakira avait déjà payé la somme réclamée par le fisc espagnol majorée des intérêts, soit 17,2 millions d’euros.

grb2 FR

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page