Skip to content
Agence de la santé du Québec | Dubé « décharge » de sa responsabilité ministérielle, selon le PLQ

(Lac-Beauport) Le ministre Christian Dubé prend « le monde pour acquis » en leur faisant croire que l’agence Santé Québec – une nouvelle entité qui s’occupera des opérations du ministère – viendra régler les problèmes du réseau de la santé, dénonce Le député André Fortin. Selon lui, M. Dubé tente de « décharger » sa responsabilité ministérielle.




Le député libéral et porte-parole en matière de santé, André Fortin, est allé à fond contre la proposition du ministre Christian Dubé. « Je n’arrive pas à croire que la solution sanitaire en ce moment soit de mettre une case de plus dans l’organigramme du ministère de la Santé », a déclaré le député de Pontiac, en marge du caucus de présession de son parti. .

André Fortin accuse également le ministre Dubé d’avoir « utilisé » la mort d’Andrée Simard, la veuve de l’ancien premier ministre Robert Bourassa, pour promouvoir ses desseins. « Dire que s’il y avait eu un PDG de l’agence Santé Québec, on aurait évité une situation comme celle-là, je trouve ça incroyablement cynique. Ça prend le monde pour des valises », a-t-il juré.

Agence de la santé du Québec | Dubé « décharge » de sa responsabilité ministérielle, selon le PLQ

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Andre Fortin

En entretien à DevoirChristian Dubé a appuyé la création de cette nouvelle entité qui permettra d’éviter des drames comme celui de Mmoi Simard, qui a été privé de soins palliatifs pendant les trois jours précédant son décès, en rendant le « réseau plus efficace et plus humain ».

Le ministre de la Santé doit déposer cet hiver un projet de loi pour créer l’agence Santé Québec. C’est un engagement électoral qui prévoit de scinder en deux l’imposant ministère de la Santé et des Services sociaux. Santé Québec superviserait l’ensemble du volet opérationnel du MSSS. Les grands patrons des CISSS et des CIUSSS relèveraient de cette entité, tandis qu’un PDG serait nommé.

Une « solution fonctionnaire »

« Cette solution décharge le ministre de sa responsabilité. Ce n’est pas quelque chose qui va dépolitiser le réseau de la santé, c’est quelque chose qui va déresponsabiliser le ministre », a poursuivi M. Fortin. « Il met un chaperon au-dessus de la tête des PDG des CISSS et des CIUSSS, et se met un bouclier autour de lui », a-t-il ajouté, parlant d’une « solution fonctionnaire ».

En début d’année, le ministre Dubé affirmait qu’il n’était pas en position « d’éteindre les incendies », mais de mettre en place des mesures qui auront des « effets structurants » dans le réseau. La semaine suivante, il n’a d’autre choix que de s’impliquer dans la crise à l’urgence de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. « Cela fait partie de son travail », lui rappelle André Fortin.

Le chef par intérim du Parti libéral du Québec, Marc Tanguay, n’a guère été plus impressionné par la solution du ministre Dubé: «Je pense que c’est une structure qui éloigne encore une fois le ministre des décisions sur le terrain», a-t-il soutenu à son arrivée en caucus.

« Je pense à la personne, l’Enfant Jésus, aux urgences, qui est assise sur un brancard depuis plusieurs heures et qui doit se dire : ‘c’est super, quelle bonne nouvelle, il va y avoir une structure supplémentaires», a ironisé M. Tanguay, rappelant que le ministre doit être «responsable» de ce qui se passe dans le réseau.

À DevoirChristian Dubé a affirmé qu’il resterait responsable, mais qu’il « s’est structuré différemment ».


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.