Attaque à l’arbalète « terroriste » devant l’ambassade d’Israël à Belgrade

L’attaque a eu lieu vers 11 heures du matin et « On ne sait toujours pas si c’est l’ambassade elle-même ou ses employés » étaient la cible, observe Radio Europe Libre-Radio Liberty (RFE-RL)avant de dérouler le fil des événements.

L’agresseur, âgé de 25 ans, « Je me suis approché du garde pour lui demander s’il y avait un musée et d’autres sites à proximité. L’officier a répondu qu’il n’y avait pas de musée à proximité »raconte le site. Après s’être éloigné un moment, le jeune homme est retourné à la guérite, « Il a sorti l’arbalète d’un sac et a tiré dans le cou du garde ». Ce dernier alors « a ouvert le feu » sur son agresseur, « qui est mort peu de temps après ».

« L’ambassade était fermée pour le week-end au moment de l’attaque »précis Actualités Ynet. « L’ambassadeur israélien Yahel Vilan a confirmé l’incident et a souhaité à l’officier un prompt rétablissement. » ajoute le site israélien. Hospitalisé dans un état critique, le policier de 34 ans a été opéré et son état est stable.

Arrestation en lien avec une attaque

« Il s’agit d’un acte terroriste contre la Serbie »Le ministre serbe de l’Intérieur, Ivica Dacic, a déclaré à la presse que l’agresseur et ses éventuels complices étaient soupçonnés d’avoir « liens avec le mouvement wahhabite » – une branche ultraconservatrice de l’islam sunnite, majoritaire en Arabie saoudite.

« Les autorités serbes ont identifié l’agresseur comme étant Milos Zujovic, né en 1999 dans la ville de Mladenovac, à environ 48 km de la capitale », rapporte le BBCIl s’est installé à Novi Pazar« le centre culturel de la minorité musulmane bosniaque »et depuis sa conversion à l’islam, il portait le « nom religieux » de Saladin, précise la radio et la télévision britanniques.

Monsieur Dacic « Il a été déclaré qu’une personne avait été arrêtée à proximité du lieu de l’attaque » et la police enquêtait « sur un éventuel réseau et des liens avec des groupes terroristes étrangers »en écrivant Euronews.

L’homme arrêté est un résident de Belgrade qui avait déjà eu des ennuis avec la justice il y a deux ans pour avoir géré plusieurs sites sur Internet appelant à la « jihad ». Il est soupçonné d’avoir «directement participé au soutien logistique et à l’organisation » de l’attaque de samedi, a déclaré le ministre.

Des « relations étroites » entre la Serbie et Israël

De son côté, le Premier ministre serbe Milos Vucevic a dénoncé une « acte terroriste odieux ». « Il s’agit d’un acte de folie qui ne peut être attribué à aucune religion ou nation. C’est le crime d’un individu. »a-t-il déclaré, appelant ses compatriotes à « Restez calme et ne succombez pas à la propagande »selon BBC.

Sur X, le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a remercié les autorités serbes pour leur « un soutien et une coopération solides », ajoutant que « leLe terrorisme ne peut être toléré ! ».

Al Jazeera Observe ceci « La Serbie entretient des relations étroites avec Israël » ces derniers mois, notamment en continuant à lui vendre des armes. « Les institutions liées à Israël dans le monde entier sont en état d’alerte maximale face aux attaques et aux manifestations »depuis le début de la guerre entre l’Etat hébreu et le Hamas le 7 octobre, note la chaîne qatarie.