Skip to content
Au moins 920 morts dans le tremblement de terre en Afghanistan alors que les talibans appellent à l’aide internationale

Les survivants ont déclaré au Telegraph que des villages entiers avaient été détruits et qu’un grand nombre de personnes étaient piégées sous les décombres.

Le tremblement de terre a frappé peu après 01h30 heure locale (22h00 BST)

« Tout mon village n’a pas eu de chance, presque tout le monde dans notre région s’est retrouvé sous les débris », a déclaré par téléphone un homme du nom de Himat Khan depuis le district de Gayan à Paktika.

« Toute la nuit, nous avons appelé à l’aide et au soutien. Personne n’est venu avant 7h. Les enfants étaient sous les décombres. Des voix appelant à l’aide pouvaient être entendues. Certains d’entre eux souffraient. Peu à peu, leurs voix se sont tues à mesure qu’ils mouraient.

Il a dit qu’il était sur la route de l’hôpital provincial central avec une douzaine d’enfants blessés dans sa camionnette.

« C’était comme le Jour du Jugement. C’est la région la plus pauvre d’Afghanistan. La région est pleine de chagrin après le tremblement de terre d’hier soir ». .

« Je pense que les pertes sont beaucoup plus élevées. Dans de nombreuses régions, des cadavres sont coincés sous des murs de boue et des débris de plafond », a-t-il déclaré.

Lorsque l’ampleur de la dévastation est devenue évidente, les talibans ont fait appel aux agences des Nations Unies et aux organisations caritatives travaillant dans le pays pour obtenir de l’aide.

Des photographies sur les médias afghans montraient des maisons réduites en décombres et des corps recouverts de couvertures sur le sol.

Bilal Karimi, porte-parole adjoint du gouvernement taliban, a déclaré : « Nous exhortons toutes les agences d’aide à envoyer immédiatement des équipes dans la région pour éviter une nouvelle catastrophe ».

La plupart des décès confirmés se sont produits dans la province de Paktika, dans l’est de l’Afghanistan, où 255 personnes ont été tuées et plus de 200 blessées, a déclaré Salahuddin Ayubi, responsable du ministère de l’Intérieur.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.