Skip to content
Autumn Peltier : Rencontrez le « protecteur de l’eau » des Premières Nations du Canada


Peltier, qui a grandi dans la Première nation Wiikwemkoong sur l’île Manitoulin en Ontario, a pris conscience pour la première fois de la nécessité de défendre l’eau à l’âge de huit ans seulement. Lors d’une visite dans une communauté indigène voisine, elle a découvert qu’ils ne pouvaient pas boire l’eau du robinet à cause de la pollution. Cela a lancé sa carrière de militante.

« Je crois que peu importe notre race ou notre couleur, (ou) à quel point nous sommes pauvres, tout le monde mérite de l’eau potable », dit-elle. « Il n’est pas nécessaire d’être indigène pour respecter (l’eau) ou sensibiliser à son sujet. »

À 12 ans, Peltier a fait la une des journaux pour avoir réprimandé le premier ministre canadien Justin Trudeau pour son incapacité à adopter des politiques qui préservent l’eau potable. Depuis lors, elle s’est adressée aux dirigeants mondiaux lors de l’Assemblée générale des Nations Unies et du Sommet sur l’action pour le climat du Secrétaire général des Nations Unies. Elle a également été nominée trois fois pour le Prix international de la paix des enfants.

« Vous ne penseriez généralement pas qu’un enfant ou un jeune parlerait de problèmes mondiaux ou de problèmes politiques », déclare Peltier. « C’est pourquoi il est tellement plus puissant – parce que c’est ainsi que vous savez que quelque chose ne va pas. »

Regardez la vidéo ci-dessus pour découvrir comment Peltier élève le rôle central de l’eau dans les communautés autochtones.


Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.