Aux États-Unis, les salariés de Volkswagen votent pour créer un syndicat UAW dans le Tennessee

L'usine d'assemblage Volkswagen de Chattanooga (Tennessee, États-Unis), le 19 avril 2024.

Les salariés de Volkswagen dans l’État américain du Tennessee ont voté à une large majorité en faveur de la création d’un syndicat, selon les résultats publiés vendredi 19 avril par le constructeur automobile.

Les travailleurs de l’usine de Chattanooga ont voté à 73 % pour être représentés par le syndicat de l’automobile United Auto Workers (UAW). Jusqu’à présent, le syndicat n’a réussi à s’implanter chez aucun des constructeurs non américains, dont la grande majorité a élu domicile dans les États du sud des États-Unis.

Une prochaine élection prévue en Alabama

« Les travailleurs de Volkswagen viennent d’entrer dans l’histoire ! »l’UAW a dit dans un message publié le. Après des négociations fructueuses entre les trois géants américains du secteur, le puissant syndicat automobile a l’ambition de s’étendre aux constructeurs étrangers présents aux Etats-Unis.

Outre Volkswagen, l’UAW a déposé une demande pour organiser un vote à l’usine Mercedes-Benz de Vance, en Alabama, qui aura lieu du 13 au 17 mai, a annoncé cette semaine le National Labor Relation Board, responsable de l’application des lois sur le travail. loi.

Le Monde avec l’AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace de discussion et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu