Bardet gagne à Rimini et décroche son premier maillot jaune

Romain Bardet a remporté la première étape de l’édition 2024, disputée dans la station balnéaire de Rimini, au terme d’une course palpitante.

Romain Bardet, une première. Grandement aidé par son équipier Frank Van den Broek, l’Auvergnat remporte la première étape du Tour de France à Rimini (Italie) et porte ainsi le maillot jaune, pour la première fois de sa carrière. Revenu au niveau du leader de la course et de Valentin Madouas (Groupama-FDJ), le grand animateur du jour, le grimpeur français de 33 ans s’est offert un grand numéro en tête lors des cinquante derniers kilomètres, dans un premier temps passionnant avant de devenir irrespirable, où sa collaboration avec son coéquipier néerlandais a été validée sur la ligne d’arrivée.

Grand seigneur, Bardet a pris le temps de remercier chaleureusement l’autre héros du jour, légitime vainqueur du prix de la combativité, alors que le peloton n’avait jamais été aussi proche, dans les derniers hectomètres de l’arrivée. Car au bout de cette dernière, l’Auvergnat a gagné le droit de porter le maillot jaune pour la première fois de sa carrière. Une incongruité dans son palmarès, lui qui est passé deux fois sur la boîte (2e en 2016 et 2017).

« C’était un rêve de porter le maillot jaune, je l’avais un peu pleuré mais maintenant c’est une consécrationla personne concernée a été émue au micro de France Télévisions. C’était un objet inaccessible, une tunique extraordinaire qui couronne mon parcours sur le Tour» Une anomalie réparée sur le gong, alors que l’intéressé savait qu’il partait ce samedi son dernier Tour de France, lui qui a récemment annoncé qu’il mettrait un terme à sa carrière l’année prochaine, à l’issue non pas de la Grande Boucle mais du Critérium. du Dauphiné, son épreuve du cœur.

Gaudu et Martinez décrochés, le ciel n’est pas que bleu

Coureur populaire mais souvent dans l’ombre des Voeckler, Pinot et autres Alaphilippe, Bardet s’offre une dernière consécration à la hauteur de son talent (quatrième victoire sur le Tour), lui coureur du classement général, souvent dans le calcul et trop rarement récompensé, comme lors le Giro 2022, où il a dû abandonner ses grandes ambitions pour cause de maladie.

Plus d’infos à venir…