Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Biden met en garde contre une réponse si l’Iran attaque les troupes américaines


Lors d’une attaque surprise le 7 octobre, des militants du Hamas ont quitté la bande de Gaza, tuant plus de 1 200 Israéliens et en enlevant des dizaines d’autres, tout en tirant des roquettes sur des villes comme Tel Aviv et Jérusalem. Depuis, Israël a riposté en commençant un siège de Gaza et en tirant son propre barrage de missiles en représailles, tuant des milliers de personnes.

Les États-Unis se sont publiquement engagés à soutenir Israël alors qu’il cherche à vaincre militairement le Hamas et à mettre fin à son règne sur la bande de Gaza, qui remonte à près de deux décennies. Des groupes mandataires soutenus par Téhéran ont menacé d’attaquer les installations militaires américaines si Israël mettait à exécution ses menaces d’envahir la bande de Gaza et de l’occuper.

La semaine dernière, une série d’attaques a duré plusieurs jours et a visé des bases en Irak et en Syrie. Un entrepreneur américain est décédé d’un épisode cardiaque alors qu’il fuyait une fausse alarme sur la base aérienne d’Al-Asad en Irak.

Plusieurs militaires ont subi des traumatismes crâniens, mais tous ont repris leurs fonctions.

Un destroyer de la marine américaine dans le nord de la mer Rouge a intercepté jeudi plusieurs missiles et drones lancés par les rebelles yéménites Houthis soutenus par l’Iran, considérés comme une menace potentielle.

Lundi, le porte-parole du Pentagone, Brig. Le général Patrick Ryder a déclaré aux journalistes que les troupes américaines de la garnison d’al-Tanf, dans le sud de la Syrie, avaient abattu deux drones ciblant leurs positions. Aucun militaire n’a été blessé. Ryder a également déclaré lundi que le Pentagone tiendrait l’Iran pour responsable des frappes contre les troupes américaines, étant donné le soutien passé de l’Iran à ces groupes.

Politc

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page