Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

«Ça a été un choc» – Vincent Desharnais


Les récents changements à la barre des Oilers d’Edmonton ont affecté Vincent Desharnais.

C’est du moins ce qu’a affirmé l’intéressé lors d’une entrevue avec Jean-Charles Lajoie, lundi.

«C’était beaucoup en même temps. Notre saison ne se passait pas bien. Du coup, les coachs que je connaissais depuis plus de quatre ans ne sont plus là. Ce fut définitivement un choc. J’étais vraiment heureux de pouvoir les voir avant leur départ. Je suis allé à l’arène pour les remercier. Pour l’instant, les nouveaux entraîneurs font un excellent travail. Il est difficile de ne pas aimer quand on a Paul Coffey comme entraîneur défensif.

La relation de Desharnais avec l’ancien personnel d’entraîneurs des Oilers remontait à ses débuts dans la Ligue américaine de hockey. Le Québécois avait d’ailleurs développé une excellente relation avec Dave Manson.

« C’est un peu grâce à eux que j’ai pu arriver ici. Quand j’étais dans la Ligue américaine, Manson m’a beaucoup aidé. Il me disait que j’allais atteindre la LNH et que je devais simplement continuer à travailler. C’est quelqu’un qui m’a donné beaucoup de confiance en moi et qui a toujours cru en moi. C’est sûr que ça me dit quelque chose qu’il ne soit plus là.

Collectivement, les Oilers tentent toujours de se remettre sur les rails après un début de saison très difficile. À ce sujet, le Québécois soutient que lui et ses coéquipiers devront travailler plus fort d’ici la fin de la saison pour pouvoir participer aux séries éliminatoires.

« Décembre est un très grand mois pour nous. Nos six matchs à domicile seront contre six bonnes équipes. Ce sont 12 points importants et nous avons besoin de chaque point maintenant. Nous avons un trou qui s’est creusé et nous essayons d’en sortir tranquillement, mais nous n’y parviendrons pas en quinze jours ou en un mois.

Les Oilers n’ont toujours pas joué un seul match en décembre et seront de retour au jeu mercredi contre les Hurricanes. Desharnais trouve que cette pause est bénéfique pour l’équipe.

« Je pense que le moment est vraiment bien choisi pour cela. Cela donne aux entraîneurs la possibilité de travailler davantage sur le système qu’ils souhaitent mettre en place. Ce n’est pas facile quand on arrive au milieu d’une séquence de matches. Il ne faut pas trop s’entraîner pour ne pas trop fatiguer les joueurs. Cela permet aux joueurs de se reposer et de recharger leurs batteries.

Regardez l’interview en question dans la vidéo ci-dessus.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page