Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Canada Soccer bientôt en faillite?


Les finances de Canada Soccer sont dans un état tellement précaire que la faillite de la fédération nationale est envisagée.

Dans un texte publié lundi, le réseau TSN a rapporté que les joueurs des formations seniors risquaient de manquer les matchs prévus pour la fenêtre internationale d’automne. Les ennuis financiers ont déjà fait des dégâts, l’équipe masculine ayant dû renoncer à affronter la Corée du Sud et l’Arabie saoudite en septembre. Aussi, le timing est plutôt mauvais, car deux rendez-vous importants approchent : les femmes participeront à la Coupe du monde le mois prochain, tandis que les hommes participeront à la Gold Cup cette semaine. Leur premier duel est fixé à mardi face à la Guadeloupe.

Lire aussi : L’Allemagne s’enfonce dans la crise

Lire aussi : Le FC Barcelone s’offre le capitaine de Manchester City

Lire aussi : Le CF Montréal ne peut pas capitaliser et tirer à Charlotte

« Nous sommes vraiment dans le pétrin. [La banqueroute] n’est pas imminent, mais nous devons examiner les détails de la faillite et comment cela pourrait affecter notre organisation », a déclaré le secrétaire général par intérim de Canada Soccer, Jason deVos, au journaliste Rick Westhead. Nous ne tirons pas suffisamment de revenus des programmes à suivre et cela inclut tout, du développement des entraîneurs et du développement des arbitres aux équipes de jeunes et aux équipes seniors.

Symptômes évidents

La même source a précisé que les problèmes sont assez visibles, même pour les gens ordinaires. Par exemple, des joueurs bien connus comme Jonathan David et Jonathan Osorio étaient assis en classe économique sur un vol d’Air Canada les transportant à Toronto après un tournoi à Las Vegas, la Ligue des Nations de la CONCACAF. Selon deVos, la fédération n’a pas les moyens de payer les billets en classe affaires.

Tout aussi inquiet, l’entraîneur-chef John Herdman a récemment fait part de sa consternation face à la mauvaise préparation de ses hommes qui ont perdu contre les États-Unis en finale au Nevada. Il a souligné qu’en raison des ressources limitées du Canada, celui-ci a bénéficié de moins d’entraînement en vue de la compétition. Les Américains ont eu sept jours de plus que ses troupes, a-t-il dit.

« Nous organiserons une Coupe du monde dans notre pays [celle de 2026 avec les États-Unis et le Mexique] et nous ne montrons pas notre sérieux pour essayer de le gagner. Il faut se mettre au travail, et vite, dit-il. Ce n’est un secret pour personne que l’organisation a souffert financièrement. Même pendant les qualifications pour les Mondiaux, j’ai dû collecter des fonds pour des vols charters et la sécurité de certains d’entre eux. Nous nous appuyons sur notre meilleure génération de joueurs et d’autres sont à venir. […] Nous devons régler cela.

Les derniers mois ont été mouvementés à Canada Soccer. Déçues de leur salaire, les joueuses de l’équipe féminine ont été impliquées dans un bras de fer marqué par une grève et, du côté de la partie adverse, une menace de poursuites judiciaires. Fin février, le président Nick Bontis a présenté sa démission et Charmaine Crooks l’a remplacé le 1er mars, devenant ainsi la première femme et la première personne de couleur à décrocher le poste.

Chez les hommes, les athlètes ont refusé d’affronter le Panama en duel amical en juin 2022 en raison d’un différend lié à l’attribution d’une prime de participation de 10 millions de dollars à la dernière Coupe du monde.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page