Ce qu’il faut retenir du premier tour des élections législatives 2024 dans l’Allier

La poussée du Rassemblement national (RN) a touché toutes les zones rurales et urbaines de l’Allier. Il fragilise le député sortant du Parti communiste français, Yannick Monnet (28,84%), devant dix points par Anne-Marie Thès, candidate RN, inconnue au 1D circonscription (Moulins). A Montluçon, Romain Lefebvre (Les Républicains, LR), arrivé troisième, sera présent au second tour, ce qui pourrait permettre à Jorys Bovet (RN) de conserver son siège face à Louise Héritier (Nouveau Front populaire-La France Insoumise), qui est arrivé deuxième. A la surprise générale, Nicolas Ray (LR) devance de moins de trois points le RN à Vichy, où le camp présidentiel n’a pas présenté de candidat. M. Ray pourra compter sur le retrait d’Aline Jeudi (PS-NFP), arrivée troisième, avec 20,40%, qui a clairement appelé à un blocus républicain en faveur du président sortant.

Le monde

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace de discussion et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu