Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

ce studio près de Paris réinvente les effets visuels et décontextualise le célèbre « écran vert » hollywoodien


De plus en plus recherchée par les productions, cette nouvelle technique propose des décors projetés directement en vidéo derrière les comédiens. L’un des trois studios au monde où cela est proposé se trouve près du Stade de France, en Seine-Saint-Denis.

Le « fond vert » aurait-il vécu ? Cette technique, devenue coutumière à Hollywood, qui consiste à filmer des acteurs devant le green pour ensuite ajouter des images numériquement, est désormais concurrencée par le tournage devant des décors projetés directement en vidéo. L’un des trois studios au monde où cela est proposé est situé en France, près de Paris.

>> Dans la maison de Barbie, c’est Ken qui reçoit : une nouvelle expérience est offerte aux fans pour la sortie du film « Barbie »

C’est un grand studio dans un hangar, comme la Plaine Saint-Denis en compte des dizaines. La seule différence de taille, dans tous les sens du terme, est ce gigantesque écran LED, lui-même composé de dizaines de moniteurs.

Il permet de projeter en haute définition, sur le plateau autour des acteurs, un décor préalablement choisi : une plage, une forêt, le désert, un saloon western, l’espace, un tunnel, en 2D ou en 3D. Bruno Corsini, directeur technique de la société Plateau Virtuel, qui nous en fait la visite. « L’idée de départ pour nous, c’est que les gens ne comprennent pas qu’on filme un écran. Travailler au maximum la lumière pour que le décor projeté sur les écrans soit le plus réaliste possible, et que le premier plan – c’est-à-dire dire ce qui se passe entre la caméra et l’écran – est aussi le plus réaliste possible, pour qu’on ne puisse plus comprendre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas »il assure.

« Notre seule limite est la réalité, que nous ne pouvons pas remplacer. Mais nous pouvons apporter de nombreuses solutions à des choses qui semblent impossibles, comme aller sur la Lune ou sur Mars. »

Bruno Corsini

chez franceinfo

Moniteurs composant l'écran LED du studio du Plateau Virtuel, à la Plaine-Saint-Denis (MATTEU MAESTRACCI / RADIOFRANCE)

Résultat incroyable

Sans entrer dans des détails trop pointus et techniques, sachez qu’il s’agit d’un système de « tracker », suiveur en français, fixé sur la caméra qui permet de faire évoluer les acteurs en trois dimensions dans un décor qui se modifie en fonction à leurs déplacements, comme pour cette campagne de l’ESA, l’agence spatiale européenne, dans l’espace.

L’illusion est parfaite, le résultat bluffant, et évite la lourdeur ou les défauts de l’écran vert, notamment en termes de lumière et d’exposition. « On ne pouvait pas, par exemple, tourner une séquence sur fond vert avec un personnage en armure réfléchissant la lumière, car il fallait tout ré-incruster après.dit Bruno Corsini. Même chose avec les vitres d’une voiture, ou le reflet dans les verres : il y a eu beaucoup de travail a postériori ».

« La plupart des acteurs en avaient aussi marre de ne pas savoir où ils en étaient par rapport au décor. »

Bruno Corsini

chez franceinfo

Et le directeur technique de souffler : « Grâce à cette technologie, les réalisateurs et les cinéastes peuvent voir en direct tout ce qui se passe dans la caméra. »

Le service reste pour l’instant un peu cher et encore en développement, mais de nombreux clips, publicités ou films institutionnels – comme pour l’Agence spatiale européenne – ont déjà été tournés ici, attendant sans doute que le cinéma s’en empare.

Reportage de Matteu Maestracci à la Plaine Saint-Denis

écouter

grb2 FR

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page