Skip to content
Centre de traitement des eaux usées de Longueuil |  5,5 millions de litres d’eaux usées déversés dans le fleuve

Près de 5500 mètres cubes (m⁠3) d’eaux usées, l’équivalent d’environ 5,5 millions de litres, ont finalement été déversées dans le fleuve Saint-Laurent lors de la deuxième phase des travaux au Centre de traitement Rive-Sud (CERS) à Longueuil, du 7 au 21 novembre.


Cela représente environ « 5 % de la quantité maximale prévue, soit 100 000 m⁠3pendant toute la durée des travaux », a indiqué la Ville de Longueuil dans un rapport préliminaire publié jeudi matin.

Durant les 15 jours de la deuxième phase des travaux, « deux épisodes de débordements ont été enregistrés, c’est-à-dire les 11 et 12 novembre, où des pluies importantes ont été reçues, de l’ordre de 68 mm », indique la municipalité. . Autrement dit, c’est à ce moment-là que les déversements dans la rivière ont eu lieu.

L’administration communale dit aussi dresser un « bilan positif » de cette deuxième phase de travaux sur l’établissement, le deuxième équipement de prétraitement des eaux usées ayant « pourrait être remplacé comme prévu ». « Il ne reste plus qu’un seul écran à remplacer ; les travaux sont prévus début 2023 », note la Ville à cet effet.

Fondamentalement, les écrans sont utilisés pour intercepter les gros débris dans les eaux usées. À Longueuil, ils ont été installés en 1992 et ont atteint la fin de leur vie utile; ils ont donc dû être remplacés un par un.

Un vaste chantier

Une première phase de travaux a eu lieu en février. La Ville a alors assuré qu’aucun débordement vers le fleuve Saint-Laurent n’a été effectué, à l’exception des 16 et 17 février, alors que le sud du Québec a reçu beaucoup de pluie. Ces jours-là, le trop-plein dans la rivière représentait 815 mètres cubes d’eau, soit environ 815 000 litres d’eaux usées.

La mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, a encore une fois remercié la population pour « ses efforts pour nous aider à réduire les débordements d’eaux usées dans le fleuve ». « Les investissements actuels et futurs visent une meilleure gestion de l’eau en rendant les réseaux d’eaux usées et d’eau potable plus résilients au changement climatique, notamment par l’aménagement de bassins de rétention et d’infrastructures vertes, qui favorisent l’infiltration des eaux pluviales dans le sol », a-t-elle déclaré.

Rappelons que l’ensemble des travaux au CERS devrait coûter 31 millions. Cependant, la Ville compte en prolonger 101 millions d’ici 2024 pour moderniser l’ensemble de ses installations d’eau. D’ici 10 ans, environ un milliard de dollars seront investis dans les équipements d’eau potable et d’assainissement sur le territoire de l’agglomération de Longueuil qui compte plus de 400 000 habitants.

Avec La Presse canadienne


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.