Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

C’est comme la fin pour DJ Smith à Ottawa


Avez-vous regardé le match Panthers-Sénateurs lundi soir ? Les deux équipes se sont battues, écopant d’un total de 167 minutes de pénalité, dont 10 fautes de conduite simultanées. Mais ce n’est pas le jeu viril qui a retenu le plus l’attention des partisans des Sénateurs rassemblés au Centre Canadian Tire.

Cela ressemblait à un papier collé de la dernière rencontre du Canadien, samedi dernier, à Los Angeles, contre les Kings. Les Sénateurs n’étaient pas à la hauteur.

Après la défaite de son équipe, l’entraîneur DJ Smith a tenu des propos peu rassurants.

« Nous n’étions pas prêts, nous n’avons pas fait les efforts nécessaires », a-t-il déclaré.

« J’en assume la responsabilité. Je dois envoyer la bonne formation pour débuter le match. Nous avons parlé de la façon dont les Panthers commenceraient le match. Nous savions qu’ils allaient attaquer. Ils avaient perdu leurs deux derniers matches.

« Nous n’avons aucune excuse. »

On dirait un entraîneur qui a le sentiment d’être brûlé vif.

Après Pierre Dorion, DJ Smith pourrait à son tour rejoindre les Sénateurs d’Ottawa.

Photo Martin Chevalier

La patience a atteint ses limites

Les partisans des Sénateurs en ont assez de voir leur équipe stagner. L’an dernier, l’ancien directeur général Pierre Dorion avait prédit que l’équipe se qualifierait pour les séries éliminatoires. Celui-ci a bondi de 13 points au classement, mais n’a néanmoins pas atteint l’objectif souhaité.

Dorion avait peut-être vu trop grand.

Avec l’arrivée d’un nouveau propriétaire, cette saison s’annonçait forcément bonne. La campagne est peut-être encore jeune, mais les Sénateurs croupissent au dernier rang de la Conférence Est avec une fiche de huit victoires contre neuf défaites pour 16 points.

Les Sénateurs sont avec les Capitals de Washington l’équipe ayant disputé le moins de matchs (17) dans leur association, mais la bande d’Alex Ovechkin totalise tout de même 22 points.

Michael Andlauer n’attendra plus longtemps. Après avoir remplacé Dorion par Steve Staios, il s’apprête à donner le feu vert à son président des opérations hockey et directeur général par intérim pour effectuer un changement derrière le banc.

Roy ? Groulx? Hartley ou qui d’autre ?

DJ Smith deviendra probablement le troisième entraîneur-chef à perdre son emploi dans la Ligue nationale cette saison.

À qui pourrait-on faire appel pour prendre la relève ?

Andlauer aurait une grande estime pour Patrick Roy. Mais cela ne veut pas dire que l’ancien patron des Remparts se retrouvera à Ottawa.

L’organisation pourrait demander au Lightning de Tampa Bay l’autorisation de parler à Benoît Groulx, l’ancien entraîneur des Jeux olympiques de Gatineau, remplacé cette saison par Joël Bouchard à la tête du Syracuse Crunch, le club-école du Lightning. dans la Ligue américaine de hockey.

Pourrait-elle tendre la main à Claude Julien ?

Pourrait-elle essayer de faire sortir Bob Hartley de sa retraite ?

Staios pourrait avoir quelqu’un d’autre sur sa liste.

Pourrait-il opter pour un coach issu de la jeune génération ?

Les paris sont ouverts.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page