Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Chantage affectif : « Il n’aurait jamais fait ça à des gens de la SQ ou aux pompiers »


La Fédération autonome de l’éducation (FAE) a transmis samedi sa contre-offre au gouvernement de François Legault afin de mettre fin à la grève générale illimitée.

• Lire aussi : Grève de la FAE : d’autres sacrifices à prévoir pour les parents

• Lire aussi : Contre-offre FAE : à quoi s’attendre ?

• Lire aussi : La FAE va présenter une contre-offre, la grève continue

« Le gouvernement a dit qu’il était prêt à tout, alors je dirais à M. Legault, arrêtez de faire n’importe quoi, puis signez l’entente qu’on vous propose, c’est la meilleure chose à faire pour les étudiants ! a fait valoir la présidente de la FAE, Mélanie Hubert, en entrevue à TVA Nouvelles.

Le président faisait ainsi référence aux propos tenus la veille par le Premier ministre, qui avait appelé à l’arrêt de la grève « pour le bien des enfants », propos aussitôt qualifiés par la partie syndicale de « chantage émotionnel ».

Suite à ces échanges, Mmoi Hubert déplore encore la rhétorique de M. Legault.

« Nos professeurs et le système scolaire tiennent le coup depuis des années parce qu’on culpabilise les femmes qui se donnent corps et âme à l’école », fustige-t-elle.

« Cette idée de vocation et de prise en charge des enfants est ce qui nous a conduit dans une impasse. Hier, le gouvernement faisait encore cela. Il n’aurait jamais fait ça aux gens de la SQ ou aux pompiers. Nous faisons cela parce que nous sommes des femmes et que nous jouons sur cette corde. Nous avons trouvé cela déplorable», insiste-t-elle encore.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page