Skip to content
Chelsea frappé par un coup dur après la sanction d’Abramovich – RT Sport News


Le réseau de téléphonie mobile Three a suspendu un accord d’une valeur de 40 millions de livres sterling (52,5 millions de dollars) par an avec les géants de la Premier League

Le réseau mobile Three a suspendu son accord de parrainage avec les géants de la Premier League Chelsea avec effet immédiat et verra son logo retiré de leurs chemises après que les sanctions du gouvernement britannique ont été imposées au propriétaire russe Roman Abramovich.

Abramovich a été inclus dans un document de 42 pages jeudi matin qui détaille une liste de personnes et d’entités russes dont les avoirs britanniques ont été gelés en réponse à l’opération militaire russe en Ukraine.

Plus tard jeudi, Three a confirmé qu’il avait demandé une suspension temporaire de son parrainage du club, qui comprend le retrait de sa marque des maillots et de la publicité autour du stade de Stamford Bridge, jusqu’à nouvel ordre. « à la lumière des sanctions récemment annoncées par le gouvernement ».


« Nous reconnaissons que cette décision aura un impact sur les nombreux fans de Chelsea qui suivent leur équipe avec passion », Trois encaissés.

« Cependant, nous pensons que compte tenu des circonstances et de la sanction gouvernementale en place, c’est la bonne chose à faire. »

Trois ont parrainé les champions du monde et d’Europe en titre Chelsea depuis 2020 avec leur contrat annuel de 40 millions de livres sterling (52,5 millions de dollars) qui devrait se terminer à la mi-2023.

Le développement plonge encore plus Chelsea dans la tourmente, les sanctions compliquant également la vente potentielle qu’Abramovich souhaite réaliser.

Estimant auparavant Chelsea entre 3 et 4 milliards de livres sterling, l’homme d’affaires russe devra probablement demander l’autorisation du gouvernement britannique pour vendre le club et ne pourra pas recevoir d’argent de la vente.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.