Skip to content
Cinq jeunes accumulent des immeubles à Shawinigan

Si le marché immobilier actuel ne laisse pas beaucoup de chances aux premiers acheteurs, cinq jeunes investisseurs montréalais ont tout lâché il y a sept mois pour monter leur entreprise immobilière dans le secteur Grand-Mère, à Shawinigan, en Mauricie.

• Lisez aussi : Les coulisses de l’immobilier : le juste prix de votre bien

• Lisez aussi : Baisse de 12 % des ventes de maisons à Montréal en février

Âgés de 20 et 21 ans, ils ont tout misé sur leur entreprise, Les Entreprises Knock Inc., aussi appelée Knock Property Management, même si un seul d’entre eux avait de l’expérience dans l’immobilier.

« J’ai commencé à acheter un terrain quand j’avais 17 ans parce que je voulais impressionner une fille. Finalement, ça s’est transformé en un parc immobilier de 140 portes un an et demi plus tard », a expliqué Frédéric Côté, qui est administrateur chez Les Entreprises Knock Inc.

Il est le premier à avoir partagé sa passion avec Shawn, l’autre membre fondateur.

« Nous avons décidé d’acheter ensemble notre premier immeuble juste à côté, le triplex. C’était inattendu qu’elle devienne une entreprise comme celle-là », a déclaré Shawn Michael Adub, président de l’entreprise.

« Je suis venu l’aider pendant l’été, j’avais une journée de congé donc je me suis dit que j’allais prendre cette journée pour aider en arrière-plan. Ce qui s’est passé, c’est que nous avons eu un problème de plomberie. Je n’avais jamais fait ça, mais je savais un peu comment ça fonctionnait. Je les ai aidés et là, Frédéric m’a dit que ça pouvait toujours être utile alors il m’a demandé et j’ai dit oui, sans hésiter », mentionne Mikael Bussière, trésorier de l’entreprise.

Contrairement à ce que les gens peuvent penser, leurs parents ne sont pas impliqués dans l’entreprise.

« Chaque fois que nous achetons un bloc, nous revendrons jusqu’à 40% à un investisseur pour le « coût ». Ainsi, chaque immeuble est remboursé », détaille Frédéric.

« Le vendeur de l’immeuble nous financera une partie de l’immeuble, ce qui nous permet de différer un montant à payer éventuellement », a ajouté Shawn.

Comme ils viennent de Montréal, ils s’assurent d’avoir toujours une base à Shawinigan pour bien répondre aux besoins de leurs locataires. Ils se donnent 15 minutes pour résoudre un problème dans leurs immeubles. Ils dorment également dans leur bureau et préparent leurs repas dans la salle de bain.

« C’est un énorme sacrifice comme vous pouvez le voir. Moi, je mange Mr.Noodles trois fois par semaine et je dors dans mon bureau. C’est la volonté, d’être vaillant », a déclaré Antoine Fauteux Latreille, le directeur général des Entreprises Knock Inc.

« Nous nous contentons d’un petit évier tout à fait normal, des toilettes, pour faire notre vaisselle. Oui, nous vivons dans des conditions hors de la normalité, mais nous aimons que ce soit ici. C’est fait comme à la maison », a déclaré Nathaniel Gagné-Dubord, vice-président de Knock Enterprises Inc.

Leur parc de logements sera bonifié au cours des deux prochains mois et sept immeubles viendront s’ajouter à ceux qu’ils possèdent déjà.

Voir également


journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.