Skip to content
Comment les conseils de Wayne Bennett façonnent Thorn, les rebelles braconnent la prostituée des Reds, les cannes brisent le mythe de Jordie


L’entraîneur des Queensland Reds, Brad Thorn, s’est tourné vers les sages paroles de son ancien mentor de la LNR, Wayne Bennett, alors qu’ils tentaient d’arrêter une séquence de quatre défaites consécutives en Super Rugby Pacific.

Les Reds (7-5) sont passés du premier au septième rang avant leur avant-dernier tour contre les nouveaux venus Moana Pasifika (1-10) au Suncorp Stadium vendredi soir.

Ce n’est pas un hasard si la glissade s’est produite depuis la reprise de la compétition trans-Tasman, bien que les blessures de la paire clé James O’Connor et Taniela Tupou ainsi que d’une foule d’autres aient exacerbé les inquiétudes à Ballymore.

O’Connor et les omissions clés de la semaine dernière Harry Wilson (commotion cérébrale) et Fraser McReight (maladie) sont de retour sur le pont, les Reds espérant sauver leur saison avant un quart de finale probable contre leurs rivaux les Brumbies à Canberra.

«Ce fut une année intéressante; vous avez Covid, vous avez des blessures puis vous avez comme la grippe », a déclaré Thorn, ancien attaquant des Brisbane Broncos et des All Blacks.

« Vous ne pouvez pas prendre un tour parfois mais à cette période de l’année, je me souviens de Wayne [Bennett] toujours dit, il s’agit d’avoir votre jeu complet et l’autre chose est l’élan.

« C’est ce qu’on va essayer de construire cette semaine, puis contre les Crusaders (au tour final).

« Quoi qu’il arrive, la première semaine de la finale, nous voulons concourir. »

Le retour de Wilson sera essentiel étant donné qu’il est statistiquement le coureur de balle le plus dommageable de la compétition de cette année.

Mais il s’est aussi amélioré dans d’autres domaines.

« Il a vraiment grandi, Wilso », a déclaré Thorn à propos du n ° 8, qui a subi une grave commotion cérébrale en tentant de marquer il y a quinze jours lors d’une défaite difficile contre les Highlanders.

« Il y a beaucoup plus de discussions autour de l’équipe ; il commence vraiment à faire preuve de leadership dans le groupe et il a fait une bonne saison, il a joué du bon foot.

Les Reds chercheront à éviter une cinquième défaite consécutive pour la première fois depuis 2018, alors qu’ils n’ont pas perdu trois matchs consécutifs à domicile depuis 2016.

Tout cela est arrivé après que les Reds ont terminé la saison dernière en tant que champions nationaux et se sont engagés à mettre fin à la domination de la Nouvelle-Zélande en 2022.

« À part les Bleus (la semaine dernière), ils étaient trop bons, mais les trois matchs précédents où nous étions en tête ont eu des résultats serrés », a déclaré Thorn.

« L’année dernière, nous étions pompés (par les équipes néo-zélandaises), donc les gars se sont améliorés, mais nous n’avons pas ce que nous voulions, nous voulons gagner. »

La conférence de presse de Thorn, vendredi, a été difficile à écouter, principalement à cause des coups constants sur les outils de construction alors que les travaux progressaient au Centre national d’entraînement de rugby.

Les rebelles braconnent le Rouge

Les rebelles de Melbourne ont braconné le talonneur du Queensland Alex Mafi, selon un rapport du Daily Telegraph.

Le joueur de 25 ans rejoindra les Rebels en 2023, aux côtés de l’ancien pilier de Melbourne Sam Talakai, rapporte le journal.

Après avoir terminé son contrat avec le club japonais Suntory, Talakai retourne en Australie pour renforcer les stocks de premier rang de Melbourne.

Le Telegraph suggère également une nouvelle approche pour les matchs de la tournée lorsque les Lions arriveront en Australie en 2025.

Bien que le calendrier reste à déterminer, le Telegraph indique qu’il est peu probable que les Lions puissent affronter des équipes de Super Rugby avec des officiels qui envisagent d’organiser des matchs contre des sélections autochtones et des îles du Pacifique à la place.

Les Lions devraient cependant disputer huit matchs en tournée – et seuls trois d’entre eux sont des tests.

Les cannes clarifient le rôle de Jordie

L’entraîneur des Hurricanes, Jason Holland, a mis fin aux suggestions selon lesquelles Joride Barrett jouerait à l’intérieur du centre à la demande des All Blacks.

Barrett a été suprême dans la seconde moitié de la victoire contre les Tahs le week-end dernier et sera de retour sous le maillot n ° 12 pour la cinquième fois en 11 matchs contre les Rebels ce week-end.

Holland a déclaré qu’il ne serait pas surpris si l’entraîneur de l’équipe nationale Ian Foster préférait que Barrett joue à l’arrière.

« Pour être honnête, nous n’avons eu aucun contact et je ne serais pas surpris que ce soit complètement le contraire », a déclaré Holland.

Il a ajouté: « Fozzie a été génial en nous laissant faire notre propre truc cette saison et n’a été impliqué ou n’a eu de conversations que lorsque nous en avons besoin, mais nous n’avons eu aucune conversation autour de Jordie. »

Neuf débutants pour Wallaroos

Neuf débutants ont été inclus dans l’équipe itinérante de 32 joueurs des Wallaroos pour les Pacific Four Series du mois prochain contre la Nouvelle-Zélande, le Canada et les États-Unis.

L’entraîneur australien Jay Tregonning a nommé jeudi la grande équipe, avec la n ° 8 des Brumbies Grace Kemp parmi ceux qui ont attiré son attention alors qu’ils jouaient pour les Barbarians australiens contre le Japon le mois dernier.

Poursuivant leur préparation à la Coupe du monde de rugby en Nouvelle-Zélande en octobre, les Wallaroos s’efforcent toujours de trouver des combinaisons.

« Nous avons beaucoup appris de nos deux premiers matchs de test de l’année et je sais que l’équipe s’efforcera d’être plus cohérente contre trois adversaires difficiles de la Pacific Four Series », a déclaré Tregonning.

« C’est formidable que nous ayons un délai d’exécution aussi rapide entre les matchs de test cette année pour soutenir notre préparation pour la Coupe du monde de rugby.

« Jouer contre trois des meilleures équipes du monde est une expérience passionnante et c’est certainement une perspective pour laquelle ce groupe a hâte.

« Ce sera également inestimable pour nous de jouer dans deux des sites de la Coupe du monde de rugby avant le tournoi plus tard cette année. »

Les Waratahs, qui ont perdu la finale du Super W contre Fijiana, ont la plus forte représentation avec 15 joueurs alors qu’il y a neuf des Reds, cinq Brumbies, deux de la Western Force et un joueur de Melbourne.

(Photo de Chris Hyde/Getty Images)

Leur premier test est contre les Black Ferns à Tauranga le lundi 6 juin avant d’affronter les États-Unis six jours plus tard à Auckland et le Canada le 18 juin à Whangarei.

ESCOUADE WALLAROOS

Iliseva Batibasaga, Emily Chancellor, Bree-Anna Cheatham, Annabelle Codey, Lori Cramer, Piper Duck, Georgina Friedrichs, Grace Hamilton, Tamika Jones, Asoiva (Eva) Karpani, Grace Kemp, Kaitlan Leaney, Michaela Leonard, Ashley Marsters, Lillyann Mason- Spice, Jemima McCalman, Arabella McKenzie, Tiarna Molloy, Layne Morgan, Mahalia Murphy, Sera Naiqama, Bridie O’Gorman, Siokapesi Palu, Shannon Parry, Liz Patu, Pauline Piliae-Rasabale, Trilleen Pomare, Madison Schuck, Cecilia Smith, Adiana Talakai , Mélanie Wilks, Ivania Wong.

Muirhead signe un nouveau contrat

L’ailier des Brumbies Andy Muirhead a signé de nouveau avec le club jusqu’à la fin de 2024.

Star des Souths à Brisbane, Muirhead est venu pour la première fois à l’ACT pour rejoindre les Royals de Canberra, dans l’espoir de gagner une opportunité en Super Rugby, et a obtenu sa première opportunité en tant que couverture de blessure à la fin de 2017, marquant un doublé contre les Jaguares en seulement son deuxième match pour le club.

Maintenant membre du groupe de direction des Brumbies et favori des fans, Muirhead a remporté 50 matchs pour le club au premier tour cette saison, et une réalisation incroyable pour le fier Autochtone.

Muirhead a déclaré: « Je suis vraiment reconnaissant de pouvoir continuer à jouer au rugby ici à Canberra avec les Brumbies. »

« La communauté de Canberra m’a vraiment embrassé, et le club signifie évidemment beaucoup pour ma famille et moi après qu’ils m’ont donné ma chance de vivre un rêve de jouer au Super Rugby.

« Je tiens à remercier Dan et les entraîneurs pour leur confiance en moi au fil des ans et mes coéquipiers pour leur soutien, et j’ai hâte de tout donner dans un maillot des Brumbies pendant au moins deux ans. »

L’entraîneur-chef des Brumbies, Dan McKellar, a déclaré: « C’est fantastique pour les Brumbies qu’Andy re-signe avec un club auquel je sais qu’il se soucie profondément. »

« C’est un témoignage de son engagement et de son éthique de travail qu’Andy est devenu un joueur professionnel de haut niveau et un véritable leader dans notre groupe.

« Avoir son expérience et son leadership autour du siège de Brumbies sera très important pour le club et il est devenu un membre précieux de la communauté, donc le faire rester est génial. »

(Avec PAA)



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.