comment Xi Jinping prend l’ascendant sur Vladimir Poutine

Xi Jinping et Vladimir Poutine, lors du 11e sommet des Brics, en novembre 2019, à Brasilia.
SERGIO LIMA/AFP

DÉCRYPTAGE – Le dirigeant chinois, qui accueille son homologue russe, n’entend pas se laisser entraîner dans sa fuite en avant guerrière.

Envoyé spécial à Shanghai

Xi Jinping aura gardé le meilleur pour la fin. Le président chinois se félicite de son « vieil ami »Vladimir Poutine à Pékin, dix jours seulement après avoir distribué des sourires à Emmanuel Macron à l’Élysée, en point d’orgue de son intense séquence diplomatique européenne printanière. Cette visite d’État de deux jours en l’honneur du nouveau « réélu »doit réaffirmer la solidité du « partenariat sans limites » tissée entre les deux hommes forts à la veille de la guerre en Ukraine, jetant une lumière crue sur la velléité de la deuxième puissance mondiale qui se dissimule sous une façade de neutralité. Après sa visite en Serbie, puis en Hongrie de Viktor Orban, Xi affiche une nouvelle fois sa méfiance à l’égard de l’Occident, tandis que Joe Biden accentue la guerre commerciale avec le géant asiatique.

Dans le Grand Palais du Peuple, les deux dirigeants discuteront de leur « partenariat mondial et leur coopération stratégique », selon le Kremlin, avec la volonté…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 82% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

Quitter la version mobile