Skip to content
Communauté spirituelle en Alberta |  Un dirigeant autoproclamé accusé d’avoir agressé sexuellement des partisans

(Montréal) Le Canadien John de Ruiter, chef autoproclamé d’une communauté spirituelle millionnaire de l’ouest du Canada, a été accusé de plusieurs agressions sexuelles sur des partisans, a annoncé la police.


L’homme de 63 ans a été arrêté et inculpé samedi pour quatre agressions survenues entre 2017 et 2020, selon un communiqué de la police d’Edmonton, en Alberta. sorti cette semaine.

« L’accusé a informé certaines femmes membres du groupe qu’un esprit lui avait ordonné d’avoir des relations sexuelles avec elles », a détaillé la police.

Il leur aurait expliqué qu’en ayant des relations sexuelles avec lui, ils pourraient atteindre « l’illumination spirituelle », peut-on encore lire dans le communiqué.

La police pense qu’il pourrait y avoir d’autres victimes et les incite à venir porter plainte.

Contacté par l’AFP, l’entourage de John de Ruiter n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat. Mais selon la porte-parole de John de Ruiter, Zaba Walker, citée par la BBC, cette dernière entend « contester vigoureusement ces accusations devant la justice ».

Entre 2007 et 2021, il a dirigé une organisation appelée College of Integrated Philosophy ou Oasis Group. Depuis, John de Ruiter, devenu célèbre pour son regard perçant dont il se sert pour dévisager ses fidèles pendant de longues minutes, continue d’offrir des rencontres aux fidèles à Edmonton, dont des «retraites spirituelles».

Déjà épinglé par un article de Globe et Courrier en 2017 pour ses nombreux rapports sexuels avec des fidèles, ce dernier indiquait sur son site « ne pas utiliser le sexe comme moyen de contrôle ou de soumission sur qui que ce soit ».


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.