Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Contrat avec Boeing sans appel d’offres | «C’est malheureux», a déclaré Legault

(Québec) La décision du gouvernement Trudeau d’attribuer à Boeing le contrat de 9 milliards $ sans appel d’offres pour l’achat de 16 avions P-8A Poséidon est « malheureuse », selon François Legault, qui déplore qu’Ottawa « oublie » ainsi Bombardier.


«Si c’est le cas, c’est dommage parce qu’on oublie une grande entreprise québécoise, Bombardier», a déclaré le premier ministre en se rendant à la période des questions mercredi.

La presse a révélé mercredi que le gouvernement Trudeau avait choisi d’attribuer cet important contrat à Boeing en ne tenant pas d’appel d’offres. Cela aura pour effet d’exclure Bombardier, qui demandait une chance de concurrencer son concurrent américain.

La décision sera annoncée jeudi par trois ministres fédéraux : Bill Blair (Défense), Jean-Yves Duclos (Services publics et Approvisionnement) et François-Philippe Champagne (Innovation, Science et Industrie). Pour tenter de calmer la grogne, il faudrait annoncer que le géant américain implantera un centre de recherche et développement dans la région de Montréal.

«Dans ma conversation avec Dominic LeBlanc (ministre fédéral des Affaires intergouvernementales), nous avons discuté de ce sujet, nous avons exprimé à quel point il est important pour le Québec et le gouvernement du Québec qu’il y ait un processus qui implique un appel d’offres en bonne et due forme», a indiqué de son côté le ministre responsable des Relations canadiennes, Jean-François Roberge.

Des sources gouvernementales et de l’industrie aérospatiale ont confirmé La presse que la décision de favoriser Boeing a été prise lors d’une réunion du Cabinet la semaine dernière. Cette décision devait être entérinée par les membres du comité du Conseil du Trésor lors d’une réunion extraordinaire mardi soir à Ottawa. Ce comité est présidé par la présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand. Le ministre Jean-Yves Duclos en est le vice-président. La ministre des Finances, Chrystia Freeland, y siège également.

Le contrat vise à acheter 16 avions P-8A Poséidon auprès de Boeing pour remplacer la flotte d’avions de surveillance CP-140 Aurora de l’Aviation royale canadienne (ARC).

La stratégie du gouvernement Trudeau pour tenter de faire passer la pilule au Québec, où le gouvernement Legault a demandé publiquement un appel d’offres, est déjà prête, selon des notes internes préparées pour cette rencontre et qui La presse a pu consulter.

Il explique notamment qu’Ottawa craint que Bombardier ne soit pas en mesure de construire l’avion dans un délai raisonnable et que cela puisse nuire au ministère de la Défense nationale, qui pourrait se retrouver sans avions de surveillance au-delà de la période 2030, alors que le contexte géopolitique est défavorable. très volatile.

Avec Julien Arsenault et Joël-Denis Bellavance


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page