Skip to content
COP15 |  Moscou est le bienvenu à Montréal

(Ottawa) Le gouvernement fédéral ne fermera pas les portes de la COP15 à Montréal à une délégation russe, même s’il cherche à isoler Moscou sur la scène internationale.


« En tant que réunion des Nations Unies, la COP15 est ouverte à tous les États membres des Nations Unies », a déclaré le cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault.

« Conformément au règlement intérieur, le secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique a invité toutes les parties à soumettre leurs représentants désignés par le biais d’une lettre officielle », a-t-il ajouté.

L’opposition conservatrice n’est pas opposée à une présence russe.

« Il s’agit d’un événement des Nations Unies, et nous n’avons pas appelé à l’expulsion de la Russie de cette organisation », a déclaré le porte-parole des affaires étrangères Michael Chong.

Du même souffle, il exhorte néanmoins le gouvernement à rester sur ses gardes.

COP15 |  Moscou est le bienvenu à Montréal

PHOTO ADRIAN WYLD, LES ARCHIVES DE LA PRESSE CANADIENNE

Michael Chong, porte-parole conservateur en matière d’affaires étrangères

Nous devons restreindre autant que possible la participation russe, en limitant le nombre de délégués russes qui participent à cette réunion, et procéder à des contrôles de sécurité rigoureux pour nous assurer qu’aucun espion n’entre au Canada.

Michael Chong, porte-parole conservateur en matière d’affaires étrangères

Son collègue du Bloc québécois, Stéphane Bergeron, soutient qu’il n’est « pas approprié d’accueillir des représentants du gouvernement russe à Montréal », avec toutefois une mise en garde.

« Si des membres de la société civile russe ou des ONG russes veulent participer aux travaux, nous devons les laisser prendre part aux débats et discussions importants qui concernent la sauvegarde de la biodiversité de notre planète », dit-il.

La ligne dure

Du côté du Nouveau Parti démocratique (NPD) et du Congrès des Canadiens ukrainiens (CUC), nous voudrions déclarer les Russes persona non grata dans la métropole.

« Les crimes de guerre commis par les forces russes dans la guerre génocidaire de Poutine et leur manque de responsabilité ont démontré que le régime russe a abandonné tout intérêt à travailler de bonne foi avec d’autres nations et ne devrait pas être le bienvenu à la COP15 », a déclaré la députée néo-démocrate Heather McPherson. .

Sans surprise, le CUC, qui a demandé au gouvernement Trudeau d’interdire à tous les citoyens russes d’entrer, tant pour le tourisme que pour les voyages d’affaires, est d’accord.

« Le régime russe doit être isolé de la communauté internationale ; Le Canada n’a pas besoin et ne devrait pas permettre aux diplomates russes d’assister à la COP15 ou à tout autre événement international se déroulant dans notre pays », a déclaré Orest Zakydalsky, conseiller politique principal au CUC.

Deuxième événement de l’ONU avec Moscou

Le 15e La Conférence des parties (COP15), qui aura lieu au Palais des congrès de Montréal, sera la deuxième réunion de l’ONU à se tenir dans la ville depuis le sommet de l’OACI en septembre dernier.

Il y avait une délégation de la Russie là-bas. Moscou cherchait un nouveau mandat au sein du Conseil exécutif. C’était un échec.

Cette fois, la Russie, le plus grand pays du monde, sera là pour parler de biodiversité.

La Convention sur la diversité biologique aura lieu du 7 au 19 décembre à Montréal.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.