Skip to content
De Goey de retour à Pies, Neale reste un Lion, Ryder dit aux mouchards de « montrer votre visage »


Jordan De Goey a mis fin à son congé personnel de Collingwood et pourrait jouer dans l’affrontement AFL des Magpies en huitièmes de finale avec Gold Coast.

La star en proie à la controverse est revenue mardi au siège de l’AIA Cente du club, le préparant à être potentiellement inclus dans l’équipe des Magpies pour affronter les Suns au Metricon Stadium samedi soir.

De Goey a obtenu un congé personnel du club mercredi dernier, après que les Magpies ont confirmé qu’ils avaient retiré un contrat lucratif de quatre ans de la table pour l’agent libre de 26 ans.

Cela s’est produit alors que De Goey faisait face aux retombées de son voyage malheureux à Bali.

De Goey s’est excusé pour sa conduite « irrespectueuse » lors du tour de passe des Magpies après que la vision a été publiée sur les réseaux sociaux la semaine dernière.

Il a également révélé qu’il avait reçu un diagnostic de TDAH et s’est engagé à apporter des changements pour s’assurer qu’il évite les ennuis.

Le milieu de terrain dynamique a raté la victoire de dimanche contre GWS qui a ramené Collingwood dans le top huit.

L’entraîneur des Magpies, Craig McRae, a déclaré la semaine dernière qu’il ne savait pas exactement pourquoi De Goey était absent du club et l’avait contacté un jour avant sa conférence de presse d’avant-match, mais n’avait pas reçu de réponse.

(Photo de Russell Freeman/AFL Photos via Getty Images)

Neale prolonge avec les Lions

Le milieu de terrain vedette de l’AFL Lachie Neale s’est réengagé avec les Lions de Brisbane jusqu’à la fin de 2026, mettant fin à toute spéculation selon laquelle il pourrait retourner à Fremantle.

Bien qu’ils aient été sous contrat jusqu’à la fin de la saison 2023, les Lions ont confirmé que Neale avait signé un nouveau contrat de trois ans

Neale a envisagé un retour choc aux Dockers la dernière saison morte pour des raisons familiales lorsque la frontière de l’Australie-Occidentale a été fermée en raison de problèmes de COVID-19.

Le joueur de 29 ans a été contraint de s’exprimer publiquement après quelques jours de spéculations intenses après la publication d’un rapport sur son avenir en septembre de l’année dernière.

En mars, Neale a révélé qu’il avait eu « quelques discussions mineures » avec sa femme Jules, originaire de Perth, sur la recherche d’un retour à Fremantle.

Il a disputé 135 matchs avec les Dockers entre 2012 et 2018, remportant la médaille Doig du club à deux reprises.

Mais avec le retour à la normale des voyages en Australie, Neale et sa jeune famille sont beaucoup plus installés dans la capitale du Queensland alors que les Lions, troisièmes, cherchent à remporter leur premier poste de Premier ministre depuis 2003.

« Le but est définitivement de tenir une coupe dans un Guernesey des Lions », a déclaré Neale.

« Les garçons sont vraiment des gens qui travaillent dur et qui essaient de s’améliorer et nous avons trouvé un très bon équilibre.

« La volonté de l’équipe de s’améliorer et de s’améliorer est de première classe et j’ai l’impression que nous sommes prêts pour une période de succès vraiment soutenue.

« J’adorerais en tenir plus d’une (tasse) mais j’en prendrais volontiers une.

« Nous avons parcouru un long chemin et nous avons un groupe qui est prêt à partir et nous avons maintenant une certaine expérience des finales. »

Neale a raison d’ajouter une deuxième médaille Brownlow à celle qu’il a réclamée en 2020.

Le patron du football des Lions, Danny Daly, était ravi que Neale reste au moins quatre saisons supplémentaires.

« Des joueurs comme Lachie Neale ne viennent pas tous les jours, donc pour lui, mettre la plume sur papier est un moment énorme pour les Lions de Brisbane et à un moment très excitant pour nous », a déclaré Daly.

« Depuis le jour où Lachie est arrivé au club, il a été un joueur fantastique sur le terrain, couronné par une médaille Brownlow, mais il a également été extrêmement précieux dans ce qu’il nous apporte en dehors du terrain. »

****

Paddy Ryder s’en est pris à celui qui prétendait être impliqué dans une altercation dans un bar avec son coéquipier de St Kilda, Bradley Hill, pour « montrer votre visage et vous nommer ».

St Kilda a confirmé que Ryder et Hill étaient impliqués dans une altercation verbale, mais a démenti les informations selon lesquelles la paire de stars aurait été exclue de l’équipe de l’AFL la semaine dernière pour des raisons disciplinaires.

« Je n’ai été impliqué dans aucune altercation qui a traversé les médias ce soir. Je veux juste que ce soit clair. Si quelqu’un a quelque chose de différent à dire, veuillez vous présenter, montrer votre visage et vous nommer. J’attendrai. Bonne nuit à tous », a posté Ryder sur les réseaux sociaux.

Les Saints ont déclaré lundi soir que Ryder et Hill faisaient partie d’un «échange verbal et d’un désaccord» avec d’autres clients dans un lieu à Mordialloc. Un troisième joueur était également présent.

L’incident s’est produit le samedi suivant la défaite de vendredi soir contre Essendon au tour 14. Ryder et Hill ont tous deux joué dans ce match mais ont raté le choc du tour 15 avec Sydney au SCG samedi soir dernier.

Ryder a été répertorié comme « géré » et Hill a été mis à l’écart pour des « raisons personnelles ». Les Saints ont déclaré que les informations selon lesquelles le couple avait été exclu pour des raisons disciplinaires étaient « incorrectes ».

« A la suite d’un échange verbal et d’un désaccord avec d’autres clients, tous les trois ont quitté la salle sans se battre », a déclaré le club dans un communiqué.

« Comme communiqué précédemment par le club, cet incident n’a eu aucun impact sur la sélection, avec Ryder manquant en raison de la gestion en cours et Hill pour des raisons personnelles, ce qui signifiait qu’il n’était pas en mesure de s’entraîner le lundi et le mardi et n’était pas en état de prendre sa place. dans le camp contre les Swans.

Les Saints (8-6) ont glissé au 10e rang du classement après trois défaites consécutives.

La défaite de 51 points de samedi a été la pire de la saison de St Kilda, la lourde défaite mettant la pression sur l’entraîneur Brett Ratten.

Ryder et Hill sont deux des joueurs les plus importants de St Kilda, et il reste à voir s’ils seront réintégrés dans l’équipe pour le choc de vendredi soir avec Carlton au Marvel Stadium.

De Goey de retour à Pies, Neale reste un Lion, Ryder dit aux mouchards de « montrer votre visage »

Brad Hill et Paddy Ryder. (Photo de Darrian Traynor/Getty Images)

Le patron des Kangas plaide pour la patience

La présidente de North Melbourne, Sonja Hood, admet que la série record de lourdes défaites du club de l’AFL est « profondément préoccupante » et la source d’une frustration croissante.

Hood a plaidé pour la patience dans une lettre aux membres des Kangourous lundi soir alors que l’administrateur vétéran Geoff Walsh se lance dans un examen du département de football du club.

Cela survient au milieu d’une pression croissante sur l’entraîneur David Noble et son personnel de soutien, ainsi que sur le groupe de joueurs, après la raclée de 57 points d’Adélaïde dimanche.

Le résultat a été la 12e défaite consécutive des Kangourous et les a laissés ancrés au bas de l’échelle, une victoire et un pourcentage à la dérive de la côte ouest.

La marge perdante moyenne de North pendant la séquence active est de 59 points et ils sont devenus la première équipe de l’histoire de l’AFL / VFL à perdre 10 matchs consécutifs de 40 points ou plus.

« Quand j’ai écrit aux membres après la ronde 8, j’ai exprimé ma frustration face à nos performances de football jusqu’à ce point », a écrit Hood dans la lettre de lundi soir, qui a été publiée sur le site Web du club.

« Cette frustration, partagée par tout notre club, a augmenté au fil de la saison.

« Au tour 15, sans amélioration perceptible, la patience de nos supporters et de nos membres s’épuise, ce qui est compréhensible.

De Goey de retour à Pies, Neale reste un Lion, Ryder dit aux mouchards de « montrer votre visage »

(Photo de Quinn Rooney/Getty Images)

« Nous avons toujours su que cette année serait difficile, mais l’ampleur de nos pertes est profondément préoccupante. »

Hood a rencontré lundi Walsh, qui a un mois à North Melbourne pour déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas au sein du département de football.

Un résumé des conclusions de Walsh sera communiqué aux membres.

« Il apportera 30 ans d’expérience dans l’industrie et fournira de l’objectivité et une analyse plus approfondie de nos opérations pendant que ceux du département football rempliront leurs rôles quotidiens », a écrit Hood.

« En attendant, nous vous demandons votre patience avec le processus et votre soutien à notre personnel et à nos joueurs qui travaillent aussi dur que possible pour renverser la situation », a écrit Hood.

Les Kangourous sont confrontés à une tâche difficile pour mettre fin à leur séquence de défaites lorsqu’ils affronteront Geelong, deuxième, au stade GMHBA samedi.

Le débat Stewart-Prestia fait rage

Les entraîneurs de l’AFL Michael Voss et Matthew Nicks sont contre l’introduction d’une règle de péché ou d’expulsion alors que le débat fait rage après la brutale bosse de Tom Stewart sur Dion Prestia.

Le défenseur de Geelong Stewart a été accusé de conduite brutale et apprendra sa peine pour conduite brutale lors d’une audience virtuelle mardi soir.

Il risque une suspension d’au moins quatre matches.

Mais l’incident, qui a laissé le milieu de terrain de Richmond Prestia commotionné et incapable de continuer le match de samedi, a suscité de nouveaux appels à des sanctions immédiates plus sévères pour des indiscrétions majeures sur le terrain.

Parmi les suggestions, il y a l’expulsion de l’auteur pour le reste du match ou l’absence pendant un certain temps.

« Si vous revenez 20 ou 30 ans en arrière, cela aurait peut-être été nécessaire », a déclaré Nicks à Fox Footy.

«Nous n’avons pas beaucoup de personnages dans le jeu maintenant qui vont intentionnellement sortir et emmener les gens dans un jeu de foot.

« C’est pourquoi ça (l’incident Stewart-Prestia) s’est peut-être déroulé comme ça dans la nuit.

« Il n’y avait pas d’intention là-dedans, peut-être, je ne veux pas faire trop de commentaires autour de cet incident, mais je ne suis pas sûr que ce soit le moment de (changer les règles).

«Nous n’avons plus les tueurs à gages dans le jeu. Le jeu s’est nettoyé et je pense que les joueurs jouent maintenant équitablement.

« Lorsque nous en voyons rarement un, la dernière chose dont nous avons besoin est une règle selon laquelle nous nous trompons et prenons la décision de retirer un joueur d’un match et cela finit par changer le cours de ce match. »

Voss a convenu qu’une règle de péché ou d’expulsion n’est pas nécessaire, arguant que la règle de remplacement atténue la perte d’un joueur à la suite d’une blessure à la suite d’une action comme celle de Stewart.

« Nous avons mis le sous-marin là-bas pour une raison particulière », a également déclaré Voss à Fox Footy.

« Il y a un processus en place selon lequel si quelqu’un se blesse, c’est pourquoi vous avez quelqu’un d’autre pour pouvoir venir sur le terrain, donc c’est toujours juste. »

Stewart a admis qu’il était « à la merci du tribunal » et a indiqué qu’il accepterait toute suspension qui lui arriverait mardi soir.

Avec le PAA



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.