Skip to content
Délégué à Barcelone |  La CAQ a conclu « une entente » avec Caroline St-Hilaire, accuse le PLQ

(Lac-Beauport) Le gouvernement Legault est en train de nommer l’ancienne candidate CAQ à Sherbrooke, Caroline St-Hilaire, au poste de déléguée du bureau du Québec à Barcelone. Une nomination partisane inacceptable pour les libéraux, qui accusent le premier ministre de renier ses promesses.




Comme révélé mercredi les Journal québécoisFrançois Legault songe sérieusement à nommer Caroline St-Hilaire à ce poste de déléguée à l’étranger, ce qui concorde avec les informations obtenues par La presse au cours des dernières semaines. Selon nos informations, ce rendez-vous n’est pas prévu à court terme, mais aura bel et bien lieu.

D’un simple bureau, l’antenne dont dispose le gouvernement du Québec dans la capitale Barcelone sera élevée au rang de «délégation», une importante appréciation des coûts ainsi que du salaire de la personne nommée à ce poste.

Au moment de l’annonce, le gouvernement aura fort à faire pour expliquer que cette décision était nécessaire et mûrie de longue date. En novembre dernier, après les dernières élections, la Direction des relations internationales de Martine Biron a nommé un fonctionnaire responsable de ce qui a été, pendant plus de 20 ans, un simple « bureau » du Québec.

Des sources proches de ces discussions révèlent que Mmoi St-Hilaire, qui avait été auparavant député du Bloc Québécois pour Longueuil, avait d’abord réclamé la nomination beaucoup plus prestigieuse de délégué général du Québec à Paris.

Comprenant alors que ce ne serait pas possible, elle avait jeté son dévolu sur un autre poste de « déléguée du Québec » cette fois à Dakar, capitale du Sénégal. Dès l’annonce de sa candidature, elle a dit à son entourage qu’elle avait l’assurance d’un parachute en cas de défaite à Sherbrooke.

Fatiguée de se battre, elle a plus récemment accepté Barcelone, avec un surclassement en jeu. Les postes des délégations de Paris et de Dakar sont rémunérés respectivement à 197 000 $ et 175 000 $ par an, avec un appartement de fonction et un chauffeur. Encore moins, le salaire du « chef de bureau » à Barcelone ne figurait pas dans la liste des administrateurs québécois les mieux payés jusqu’à maintenant.

« Fait-il partie de la accord ? »

L’ancien maire de Longueuil et ancien député du Bloc québécois n’est pas parvenu à arracher Sherbrooke des mains de Québec solidaire lors de la dernière élection générale. « Fait-il partie de la accord ? demande le député libéral Monsef Derraji.

« Fait-il partie de la accord […] que si jamais ça ne marchait pas à Sherbrooke en tant que député puis ministre, qu’il y aurait un prix de consolation à être nommé quelque part par le gouvernement? ajoute le porte-parole pour les questions d’éthique.

Délégué à Barcelone |  La CAQ a conclu « une entente » avec Caroline St-Hilaire, accuse le PLQ

PHOTO ÉRICCK LABBÉ, ARCHIVES LE SOLEIL

Monsef Derraji

Monseil Derraji accuse François Legault d’avoir renié ses promesses lorsqu’il s’était engagé en 2018 à mettre fin aux nominations partisanes.

L’ancienne candidate dans Maurice-Richard, Audrey Murray, également battue en octobre, a été nommée sous-ministre au ministère du Tourisme à l’automne. L’ancien maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, qui a également vu échouer sa tentative d’être élu député, a pour sa part été embauché comme directeur de cabinet de la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest.

À la lumière de ces situations, « la question se pose » de savoir si M. Legault fait des promesses à ses candidats en cas de défaite pour les attirer dans le giron de la CAQ, s’insurge M. Derraji.

« M. Legault doit être très transparent. […] On ne peut pas se cacher, c’est une nomination partisane. […] Il doit respecter sa promesse qu’il a livrée aux Québécois de ne plus faire de nominations partisanes », a ajouté le député de Nelligan.

Caroline St-Hilaire a été battue à Sherbrooke tandis que la titulaire Christine Labrie a conservé son siège avec 41,91 % des voix. La CAQ a terminé deuxième avec 35,25 % des voix.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.