Des coulées de boue font sept morts, dont cinq enfants et adolescents

Tragédie – Selon l’ONU, au Kirghizistan, le changement climatique « conduit à des événements extrêmes plus fréquents et plus intenses »

Le Kirghizistan est confronté à une tragédie. Sept personnes, dont des enfants, sont mortes dans des coulées de boue, ont annoncé samedi les autorités de ce pays montagneux d’Asie centrale, région en première ligne face au changement climatique.

« Dans le district de Nookat (sud), sept personnes sont mortes », a indiqué le ministère des Situations d’urgence, précisant que cinq mineurs nés entre 2008 et 2016 étaient décédés.

De nombreux vacanciers évacués

Selon la même source, au moins 1.300 personnes en vacances dans la zone ont été évacuées depuis vendredi soir. La tragédie de samedi survient quelques jours seulement après la mort d’un enfant de cinq ans dans une catastrophe similaire.

L’Asie centrale, région particulièrement sensible au changement climatique, est régulièrement en proie à des inondations, des glissements de terrain, des avalanches et des incendies. Selon les Nations Unies, « au Kirghizistan, la hausse des températures entraîne des événements extrêmes plus fréquents et plus intenses, tels que des sécheresses, des conditions météorologiques saisonnières imprévisibles et un nombre croissant de catastrophes naturelles ».

Notre dossier sur le réchauffement climatique

Le ministère des Situations d’urgence, cité par les médias, avait annoncé fin juin une augmentation de 86% du nombre de naufrages(…) Lire la suite sur 20minutes

Lire aussi :
Papouasie-Nouvelle-Guinée : combien de personnes sont mortes dans le glissement de terrain ? Des doutes exprimés sur le bilan des morts
Arménie : deux morts et des centaines de personnes évacuées après les inondations
Chine : le bilan des victimes de l’effondrement d’une autoroute s’alourdit à 48 morts