Des employés de l’agence du célèbre groupe sud-coréen BTS inculpés pour délit d’initié

En 2022, les actions du groupe BTS ont fortement chuté après l’annonce d’une interruption de carrière. Les salariés poursuivis ont vendu leurs actions juste avant.

Publié


Temps de lecture : 1 min

Le groupe K-pop BTS sur scène à New York en 2019. (NOAM GALAI/GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Trois employés de filiales de HYBE, l’agence sud-coréenne des mégastars de la K-pop BTS, ont été inculpés pour délit d’initié présumé, ont indiqué jeudi les procureurs sud-coréens. Les procureurs les accusent d’avoir vendu des actions de la société du groupe emblématique alors qu’ils savaient que celle-ci allait s’effondrer.

Dans une vidéo publiée en juin 2022, les membres de BTS ont annoncé aux fans qu’ils prenaient une pause pour se concentrer sur leur carrière solo, citant l’épuisement et les pressions de leur succès stratosphérique.

De nombreux analystes estimaient à l’époque que cette rupture était un choix stratégique, alors que les membres du groupe devraient effectuer leur service militaire obligatoire, qui dure 18 mois en Corée du Sud. Les sept stars ont ensuite annoncé successivement qu’elles partaient pour leur service militaire, le membre le plus âgé, Jin, ayant récemment accompli cette période.

Le cours de l’action de la société a chuté de près de 25 % à l’ouverture du marché après la diffusion de la vidéo de 2022, réduisant sa capitalisation de près de 2 000 milliards de wons (1,4 milliard de dollars). .

Les trois employés ont appris l’annonce et ont vendu leurs actions avant qu’elle ne soit rendue publique, évitant ainsi des pertes allant de 24 063 à 108 100 dollars, selon un communiqué du bureau du procureur du district sud de Séoul.

Ces employés ont travaillé pour BTS entre huit et dix ans et étaient donc « capable d’obtenir cette information importante » qui pourrait « avoir un impact significatif sur les décisions d’investissement ». Ils étaient en charge de diverses tâches, telles que les clips vidéo, la coiffure et les vêtements de BTS, ainsi que la planification logistique, selon le communiqué.

L’accusation a annoncé qu’elle « réprimer sévèrement » contre l’utilisation « informations importantes non divulguées par les initiés »ce qui leur a donné un avantage asymétrique sur le marché boursier.