Skip to content
Deschamps intéressé par la présidence de la FFF ?  « Pas du tout », assure son agent


Invité de BFMTV ce lundi soir après le retour des Bleus en France, l’agent de Didier Deschamps, Jean-Pierre Bernès, n’a pas précisé si l’entraîneur tricolore prolongera ou non. En revanche, il a écarté une piste : celle de voir « DD » succéder à Noël Le Graët à la présidence de la FFF.

La question s’est déjà posée avant la Coupe du monde, pendant, et elle continue d’être sur la table depuis la finale perdue par les Bleus face à l’Argentine. Didier Deschamps, dont le contrat actuel court jusqu’au 31 décembre, va-t-il prolonger ou non à la tête de l’équipe de France ?

Invité de BFMTV ce lundi soir après le retour des Bleus et les réjouissances place de la Concorde à Paris, l’agent de l’entraîneur tricolore, Jean-Pierre Bernès, a abordé le sujet de son avenir. Si le conseiller n’a – pour l’instant – donné aucun indice sur une éventuelle prolongation, il a en revanche écarté une piste : celle de voir « DD » succéder à Noël Le Graët à la présidence de la FFF.

>>> Toutes les infos sur l’équipe de France après la Coupe du monde

« C’est un homme de terrain »

Une reconversion qui, selon Bernès, n’intéresse pas Deschamps. « Non, pas du tout, lâche-t-il. Pas du tout. D’abord, Didier est encore jeune. Il a toujours l’ambition de manager une équipe et des joueurs. Il n’est pas du tout dans ce projet. Pas du tout. Ce n’est pas du tout lié à un poste de président de la Fédération. »

Et Bernès de préciser : « C’est un homme de terrain, c’est ce qu’il aime. C’est ce qu’il a toujours aimé. Depuis l’âge de 24 ans, il est un meneur d’hommes. Il a été capitaine dans de grosses écuries à Nantes, Marseille, Turin. Il a également dirigé de grands clubs. Depuis dix ans qu’il est en équipe nationale, aujourd’hui il est au top de sa forme par ce qu’il fait et par son travail. Je pense qu’il veut continuer dans le projet d’être entraîneur bien sûr, après il faut savoir ce qu’il voudra prendre comme décision. Continuer ou prendre un club ? Je pense qu’il est maître de son destin, il est maître de son avenir et personne ne peut le faire changer d’avis. Ce ne sont pas les questions ou les pressions qu’il pourrait y avoir dans les prochains jours, et c’est tout à fait normal, qui le feront changer d’avis. »

Source


zimonews Fr2En2Fr