deux hommes ont été inculpés au Royaume-Uni

Cinq personnes, dont une petite fille, sont mortes mardi alors qu’elles traversaient la Manche depuis la France.

Publié


Temps de lecture : 1 min

Un bateau de sauvetage de la Royal National Lifeboat Institution, dans la Manche, le 9 décembre 2022. (BEN STANSALL / AFP)

L’enquête sur la mort de cinq migrants, dont une petite fille, qui tentaient de traverser la Manche mardi depuis la France, se poursuit. Deux hommes ont été inculpés vendredi 26 avril au Royaume-Uni, a annoncé l’agence criminelle britannique. Un ressortissant sud-soudanais de 22 ans a été accusé d’avoir aidé à l’immigration clandestine et d’être entré illégalement au Royaume-Uni. Un Soudanais de 22 ans a été accusé d’entrée illégale au Royaume-Uni.

Arrêtés mercredi, les deux hommes sont toujours en garde à vue et doivent être présentés dans la journée de vendredi devant un tribunal de Folkestone, dans le sud-est de l’Angleterre. Un troisième suspect, un Soudanais de 18 ans, arrêté jeudi, est toujours en garde à vue vendredi. Un autre homme de 19 ans, également originaire du Soudan, a été libéré sans poursuites.

Outre une petite fille, trois hommes et une femme figurent parmi les victimes. Quelque 112 personnes, dont des Syriens et des Irakiens, se trouvaient à bord du bateau. Le bateau a appareillé vers 5 heures du matin, mais le moteur s’est arrêté à quelques centaines de mètres du rivage et des personnes sont tombées à l’eau. Une cinquantaine de migrants ont été secourus, puis débarqués à Boulogne-sur-Mer. Les autres sont rentrés au Royaume-Uni.