Skip to content
Didier Deschamps admet que le virus dans le camp de France a eu un impact sur la défaite en finale de la Coupe du monde contre l’Argentine
F

L’entraîneur français Didier Deschamps a révélé que le virus de la maladie qui a balayé son équipe avant la finale de la Coupe du monde a peut-être eu un « impact physique et psychologique » sur ses joueurs lors de la défaite dramatique face à l’Argentine aux tirs au but.

L’équipe de Deschamps est revenue deux fois au bord du gouffre grâce à un triplé historique de Kylian Mbappe mais a finalement été détrônée avec une défaite 4-2 sur coups de pied au Lusail Iconic Stadium après un match nul 3-3 haletant.

Lionel Messi a ouvert le score depuis le point de penalty et a été impliqué dans le magnifique mouvement d’Angel Di Maria pour doubler l’avance de l’Argentine à la 36e minute.

Alors que l’Albiceleste se dirige vers un troisième titre, Mbappe a marqué deux fois en 97 secondes aux 80e et 81e minutes, l’égalisation d’une volée époustouflante, pour amener le match en prolongation. Messi a encore marqué mais son coéquipier du Paris Saint-Germain et dauphin en tant que meilleur joueur du monde a complété son triplé avec son deuxième penalty de la soirée.

Un certain nombre de joueurs français, dont les partants Raphael Varane, Adrien Rabiot et Dayot Upamecano, ont souffert de maladie la semaine dernière, et Deschamps a déclaré que cela aurait pu avoir un impact sur son équipe.

« Toute l’équipe est confrontée à une situation délicate depuis un moment maintenant, cela a peut-être eu un impact physique et psychologique », a déclaré Deschamps interrogé sur la maladie dans le camp.

« Mais je n’avais aucune inquiétude concernant les joueurs qui ont commencé le match ce soir. Ils étaient à 100% en forme mais nous n’avions que quatre jours depuis le dernier match, donc peut-être qu’il y a de la fatigue. Ce n’est pas une excuse mais nous n’avons pas montré la même énergie comme les matchs précédents et pendant la première heure nous n’étions pas dans le match.

« Au cours de ces 70 premières minutes environ, nous jouions contre un adversaire très agressif et dynamique et nous n’étions pas au même niveau pour un certain nombre de raisons.

« Nous avons réussi à revenir d’entre les morts et à faire un retour magnifique d’une situation très difficile.

« Nous avons quelques regrets sur la première partie du match. Nous sommes entrés dans le temps additionnel où nous aurions pu le gagner à la dernière minute.

« Nous étions menés 2-0 et nous aurions pu perdre 3-0 et cela aurait été un sentiment très différent.

« Je dois féliciter l’Argentine, ils ont fait preuve d’une grande qualité, d’agressivité et d’expérience. Ils ont joué un football très rusé là-bas.

« J’ai traversé beaucoup d’émotions différentes ce soir. Il y a des regrets parce que nous étions si près de gagner mais ce n’était pas le cas.

« Il y avait un certain nombre de raisons pour lesquelles, nous avions un adversaire très fort et nous manquions un peu d’énergie de la part de certains joueurs clés.

« Nous avons eu de jeunes joueurs plus inexpérimentés qui sont arrivés et ont apporté de la fraîcheur et de la qualité. Ils nous ont ramenés dans le match pour garder le rêve vivant. »

Deschamps a décrit le remplacement d’Olivier Giroud et Ousmane Dembele – qui a commis une faute sur Di Maria pour le penalty de l’Argentine – pour le duo inexpérimenté Randal Kolo Muani et Marcus Thuram cinq minutes avant la mi-temps comme des « décisions tactiques » car son équipe manquait de physique.

Traîné: le meilleur buteur français de tous les temps, Olivier Giroud, n’a même pas atteint la mi-temps

/ Getty Images

« J’ai voulu changer car j’ai vu qu’on manquait de fraîcheur et d’énergie », a-t-il ajouté. « Je ne blâme pas Giroud et Dembele parce qu’ils ont fait un gros effort. Il y a aussi eu un changement de position, faisant venir Kylian de l’aile.

« Nous n’étions pas en grande forme ce soir, physiquement parlant, nous manquions d’un petit plus quand nous jouions contre une équipe solide. Il faut retourner à la planche à dessin et essayer de changer quelque chose quand ça ne va pas pour toi. »

Deschamps est désormais en fin de contrat mais il a refusé d’être tiré sur son avenir en tant qu’entraîneur des Bleus, affirmant qu’il s’entretiendrait avec le président de la Fédération française de football au cours de la nouvelle année.

« Même si nous avions gagné, je ne répondrais pas à cette question ce soir », a-t-il déclaré, pressé par son avenir.

« Je suis triste pour mes joueurs et mon staff, j’aurai une réunion avec le président au début de l’année prochaine et vous le saurez ensuite. »

Sports standard En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.