Skip to content
Disposition dérogatoire | Jagmeet Singh « ouvert » à un renvoi devant la Cour suprême

(OTTAWA) Le chef du NPD, Jagmeet Singh, convient avec Justin Trudeau que l’utilisation de la clause dérogatoire par certains premiers ministres est discutable, et il croit que le plus haut tribunal du pays peut jouer un rôle pour clarifier son utilisation.


Selon ce qu’a dit le chef du NPD lors d’une conférence de presse du côté de la Colombie-Britannique mercredi, la clause nonobstant, ou clause nonobstant, n’a pas été conçue à des fins préventives.

« Je suis d’accord avec l’idée d’évaluer ce qui s’est passé, parce que la façon dont les premiers ministres des provinces ont utilisé dans un [préventive]c’est quelque chose qui n’était pas [imaginé] lorsque nous avons adopté la Charte canadienne des droits et libertés », a-t-il déclaré.

« Je suis ouvert à un renvoi à la Cour suprême, c’est une façon de le faire pour vérifier […] Je soutiens les mesures visant à renforcer les droits de l’homme, et c’est un exemple de ce qui peut être fait », a ajouté M. Singh.

Il a exprimé son opposition à l’appel du premier ministre Doug Ford en Ontario, mais il n’a pas nommé François Legault. Le premier l’a fait pour aider les travailleurs de l’éducation à exercer leur droit de grève, tandis que le second a utilisé cet outil pour protéger les lois 21 et 96.

Le premier ministre Justin Trudeau a fait sensation en argumentant dans une entrevue avec La presse qu’il envisageait de se tourner vers la Cour suprême pour clarifier la question. « Nous banalisons la suspension des droits fondamentaux. C’est ce qui me préoccupe », a-t-il plaidé.

Le débat a tapé dans l’œil ces derniers jours, notamment avec le départ à la retraite du cabinet libéral, et il pourrait bien être transporté sur le tapis de la Chambre des communes, dont les travaux reprennent lundi à Ottawa après le congé des Fêtes.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.