« Dites-moi quand, je serai là », Trump et Biden débattront cet été


LLe gant est jeté. Après un échange sur les réseaux sociaux, Joe Biden et Donald Trump ont convenu de croiser le fer bien plus tôt que d’habitude, avec deux débats télévisés qui auront lieu le 27 juin et le 10 septembre, pour commencer. . Donald Trump, qui mène la course dans une demi-douzaine d’Etats clés malgré ses déboires judiciaires, veut pousser son avantage, tandis que Joe Biden espère rebondir d’ici l’élection présidentielle du 5 novembre et défendre son bilan.

Le trash talk a commencé par un message vidéo de Joe Biden : « Donald Trump a perdu deux débats contre moi en 2020. Et depuis, il ne s’est présenté à aucun débat (à la primaire républicaine, NDLR). Maintenant, il prétend vouloir débattre à nouveau avec moi. Fais-moi plaisir, mec, je le ferai même deux fois, alors choisissons les dates, Donald. On me dit que vous êtes libre le mercredi », déclare Biden. Ce qui fait référence à la pause hebdomadaire chaque mercredi lors du procès de Donald Trump à New York.

La réponse du candidat républicain, sur son réseau Truth Social, n’a pas tardé : « Joe Biden est le PIRE débatteur que j’ai jamais affronté. Dites-moi quand, je serai là », a répondu Donald Trump, ponctuant sa réponse par « Préparons-nous à gronder », une phrase célèbre du présentateur de boxe Michael Buffer.

LIRE AUSSI Taylor Swift peut-elle sauver Joe Biden ?Les candidats ont décidé de boycotter la commission qui organise les débats présidentiels depuis 1988, et qui avait proposé des dates à l’automne. Le premier débat aura lieu le 27 juin sur CNN, et le second le 10 septembre sur ABC. Ils se dérouleront dans les studios des deux chaînes, sans public. Robert F. Kennedy Jr. peut encore espérer se qualifier, mais il devra être crédité d’au moins 15 % dans cinq sondages nationaux pour être invité par CNN.

Biden en difficulté dans les sondages

Malgré son procès pénal à New York, Donald Trump conserve l’avantage dans presque tous les Etats où se jouera le vote en novembre. Selon la dernière étude du Siena College pour New York Times, publié lundi, Trump est en avance dans cinq des six « swing states » remportés par Biden en 2020 : Nevada (+12 points), Géorgie (+10), Michigan (+7), Arizona (+7) et Pennsylvanie (+ 3). Biden devance seulement son adversaire du Wisconsin (+2).

En 2020, Joe Biden a été élu en remportant 303 voix au collège électoral, contre 235 pour Donald Trump. Si Trump parvient à reprendre le Nevada, la Géorgie et le Michigan en novembre, il sera élu avec 272 voix – la majorité absolue est de 270. L’élection pourrait être décidée par une photo-finish.


Quitter la version mobile