Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Donnez le filet à Montembeault!


Qui sera devant le filet du Canadien lors de son prochain match contre les Kings ? La question sera sans doute posée à Martin St-Louis après l’entraînement d’aujourd’hui (mercredi) et elle ne fera pas son bonheur. Son visage se durcit à chaque fois qu’un journaliste l’évoque sur ce sujet.

Si la rotation en vigueur depuis trois semaines est maintenue, Cayden Primeau se retrouverait automatiquement face à l’équipe de Los Angeles. Sans vouloir rien enlever au jeune homme, les chances de victoire du Canadien seraient considérablement réduites.

Primeau ne peut pas faire preuve de cohérence. On l’a vu à son dernier départ contre les Panthers de la Floride jeudi dernier. Solide lors des deux premières périodes, il a faibli en troisième période. Trois des quatre buts inscrits par les Panthers dans cette période visaient son côté gant, son point faible.

Quant à Jake Allen, il a essuyé la défaite lors de ses six dernières sorties (0-5-1), dont une contre les mêmes Kings en Californie, il y a une dizaine de jours.

Fini les bêtises !

Tu me vois venir, n’est-ce pas ?

Le moment est venu pour Samuel Montembeault de devenir le gardien partant du Canadien. Sinon pourquoi lui avoir accordé une prolongation de contrat de trois ans vendredi dernier ? C’est avec lui comme gardien que le Tricolore a les meilleures chances de gagner. Il revendique cinq des onze victoires de son équipe.

Certains diront peut-être qu’il s’agit d’un très petit échantillon et qu’il doit encore faire ses preuves, comme je l’ai lu lors de l’annonce de sa prolongation de contrat.

J’ai sursauté quand j’ai lu ça.

C’est comme si le Canadien n’était pas sûr de sa décision et avait accordé ces trois années supplémentaires à contrecœur.

Technique améliorée

Montembeault n’est pas le meilleur gardien de la Ligue nationale – mais cela pourrait arriver un jour, qui sait ? –, mais il est le gardien numéro un de l’organisation montréalaise.

Après une première saison difficile avec le grand club, il a fait d’énormes progrès depuis l’année dernière. L’entraîneur des gardiens, Éric Raymond, donne évidemment de bons conseils.

C’est fou à quel point sa technique s’est améliorée. Ce n’est peut-être pas tout à fait là, mais c’est bien mieux qu’il y a deux ans. On sent qu’il maîtrise ses moyens.

Et qui dit gardien confiant dit équipe confiante, et ajoutons, rassurée dans le cas du Canadien.

Le Tricolore a besoin de tout ce qui peut être positif pour lui pour gagner des matchs et ce sera comme ça pendant un bon bout de temps. On peut dire que les gardiens ont moins d’impact qu’à une certaine époque, mais ils jouent toujours un rôle de premier plan dans la réussite d’une équipe.

Surtout en séries éliminatoires.

Pensez-vous que les Maple Leafs de Toronto et les Oilers d’Edmonton n’aimeraient pas miser sur de meilleurs gardiens ?

Montembeault mérite d’avoir le filet sur une base régulière.

La direction du Canadien est peut-être prise dans un impasse contractuelle avec Allen et la crainte de perdre Primeau au ballottage, mais elle doit mettre en valeur Montembeault.

C’est son meilleur atout devant le filet.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page