Skip to content
Drogues synthétiques |  Nouveau blitz policier dans plusieurs régions du Québec

La police de Montréal a procédé mercredi matin au démantèlement d’un réseau de production et de distribution de drogues de synthèse. L’opération visait plusieurs régions du Québec, dont Lanaudière, la Mauricie et les Laurentides, mais aussi l’Ontario.




C’est la Division du crime organisé du Service de police de Montréal (SPVM) qui s’est chargée de la douzaine de perquisitions qui ont été effectuées au Québec. Au total, près de 300 policiers ont été affectés à cette vaste grève antidrogue.

Signe que l’opération était majeure, plusieurs autres corps policiers étaient également impliqués, dont la Sûreté du Québec (SQ), la Police provinciale de l’Ontario (OPP). Même le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) et Santé Canada ont offert leur soutien aux forces policières.

Drogues synthétiques |  Nouveau blitz policier dans plusieurs régions du Québec

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Une de ces perquisitions a eu lieu dans la municipalité d’Entrelacs, dans la MRC de Matawinie, dans Lanaudière. Sur le chemin de La presseMercredi, plusieurs techniciens de scène de crime et policiers avaient érigé un important dispositif de sécurité pour mener à bien leurs fouilles et décontaminer leurs trouvailles. En plus de la présence de nombreux patrouilleurs du SPVM et de la SQ, un poste de commandement avait aussi été érigé sur place.

Selon un communiqué diffusé par la police de Montréal en début de journée, ces perquisitions « font suite à une enquête initiée par l’équipe Antigang de la Division du crime organisé, l’an dernier ». Tout indique que l’affaire pourrait donc être liée au crime organisé.

Cette enquête, menée par plusieurs unités spécialisées du SPVM, a notamment révélé « qu’une partie des médicaments produits par le réseau avaient été vendus à Montréal, Québec et sur la Rive-Nord », ont indiqué les autorités. Parmi les drogues de synthèse les plus fréquemment rencontrées sur le marché illicite, on retrouve notamment la méthamphétamine, l’ecstasy, le gamma-hydroxybutyrate (GHB) et la kétamine.

Un bilan de l’opération, incluant le détail des perquisitions et des arrestations qui auraient pu être effectuées, sera fourni par le SPVM en fin de journée mercredi.

Avec La Presse canadienne


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.