En Arménie, un religieux charismatique mène un mouvement contre le pouvoir

« C’est une marche de l’immortalité (du peuple arménien) », C’est ainsi que l’archevêque et théologien arménien Bagrat Galstanian, 52 ans, décrit le mouvement de protestation baptisé « Tavouch pour la Patrie », dont il est le leader, relaie le site arménien. Actualités Arménie.

Le mouvement exige le limogeage du Premier ministre Nikol Pachinian, grand perdant des deux guerres du Haut-Karabakh et accusé d’avoir cédé les terres arméniennes après « (le début, le 19 avril) de la démarcation d’un tronçon de la frontière avec l’Azerbaïdjan (dans la province de Tavouch) », suivi «d’un transfert de plusieurs villages frontaliers sous le contrôle (de Bakou)», explique le site arménien Verelq.

Le 4 mai, Galstanian, « avec la bénédiction de Gareguine II, catholicos (patriarche) de tous les Arméniens, a commencé une marche depuis Tavouch », dans le nord-est du pays, vers la capitale, Erevan, où se succèdent depuis le 9 mai actions de désobéissance civile, blocages de rues et manifestations, étendues à d’autres villes du pays. L’archevêque «a été rejoint par les chefs de tous les diocèses de l’Église arménienne, venus également d’autres régions», informer le site Eurasie Quotidien.

Selon des sources occidentales, il y avait 500 manifestants au début de la marche, et quelques dizaines

Quitter la version mobile