En Israël, la Cour suprême ordonne la conscription des juifs ultra-orthodoxes

« La Cour suprême israélienne juge que l’État doit intégrer les ultra-orthodoxes dans les forces armées, un coup dur pour le gouvernement Netanyahu », titre Ha’Aretz, en Israël, ce 25 juin.

Cette décision unanime «devrait provoquer des troubles au sein de la coalition au pouvoir», souligne le journal de gauche. « Ce jugement, faisant l’effet d’une bombe, pourrait conduire à de nouvelles élections, affirme même le Poste de Jérusalem, plus conservateur, ou à tout le moins changer le paysage politique concernant la conscription militaire des harédim», C’est ainsi qu’on appelle en hébreu les juifs ultra-orthodoxes, qui représentent plus de 13 % de la population israélienne.

Le plus haut tribunal du pays a non seulement statué « contre l’exonération dont bénéficie le haredim au sein des forces armées », écrit le quotidien, mais son verdict « impose également un gel du financement des yeshivas qui ne s’y conforment pas », c’est-à-dire des centres d’études religieuses dont les étudiants ne feraient pas le service militaire.

« Discrimination »

« Les Juifs ultra-orthodoxes sont