En Nouvelle-Calédonie, « la vie ne sera plus jamais la même »

« L’avenir est incertain pour tout le monde. À quoi ressemblera demain ? Après trois nuits d’émeutes et un bilan qui s’élève désormais à cinq morts – trois jeunes Kanaks et deux gendarmes – les habitants de Nouvelle-Calédonie, les habitants de l’archipel mais résidant à l’étranger et les touristes bloqués sur place ont été interviewés par les médias internationaux comme Le gardien.

« J’ai entendu des gens crier et des tirs de grenades » a déclaré au quotidien britannique une journaliste indépendante vivant à Nouméa, qui raconte avoir passé « la pire nuit de sa vie » du mercredi 15 mai au jeudi 16 mai. Durant cette nuit, « L’école qu’elle a fréquentée lorsqu’elle était enfant est partie en fumée » se rapporte Le gardien. Selon elle, ces émeutes, liées au mouvement de protestation des indépendantistes contre le dégel du corps électoral pour les élections provinciales, laisseront des traces indélébiles en Nouvelle-Calédonie :

« La vie ne sera jamais

Quitter la version mobile