Skip to content
Enlèvement d’une adolescente |  L’un des frères est libéré sous conditions

L’un des frères de l’Ouest montréalais accusé d’avoir kidnappé sa sœur de 16 ans l’été dernier en pleine alerte Amber a finalement été libéré sous conditions mercredi au palais de justice de Montréal. C’est tout un revirement puisque le jeune homme de 23 ans était détenu depuis sept mois.

Posté à 16h20

Enlèvement d’une adolescente |  L’un des frères est libéré sous conditions

Louis-Samuel Perron
La presse

Assis au premier rang, la jeune plaignante et son chaperon n’ont pas caché leur joie suite à la décision du juge André Perreault de la Cour du Québec. Le constable spécial et le juge ont également dû rappeler à l’ordre le compagnon du plaignant lors de l’audience.

La jeune fille de 17 ans avait témoigné pour la défense cet hiver lors de la demande de révision de la détention de son frère, détenu depuis son arrestation en juillet dernier. La juge Joëlle Roy avait refusé de libérer les deux frères dans une longue décision l’été dernier.

Mais en vertu de la décision du juge Perreault, l’accusé pourra jouir de sa liberté jusqu’à la fin du procès. Ses conditions de libération sont également très peu restrictives pour des accusations aussi graves, à savoir enlèvement, séquestration et menaces de mort.

Cependant, nous ne pouvons divulguer ni les motifs du juge ni les preuves présentées lors de cette enquête. En vertu d’une autre ordonnance, il nous est interdit d’identifier les accusés dans cette affaire afin de protéger l’identité de la victime qui avait 16 ans au moment de son enlèvement présumé.

« C’est une décision très fondée. [Mon client] est un jeune homme avec tout un avenir devant lui. Pour un individu sans casier judiciaire, qui a offert des garanties assez sérieuses au tribunal, je suis d’avis que la libération était tout à fait justifiée », a commenté l’avocat de la défense M.et Zayid Al-Baghdadi en mêlée.

« Compte tenu des ordres, mes commentaires seront brefs. C’était une longue décision rendue cet après-midi, nous prenons acte de cette décision, nous allons l’étudier pour savoir si oui ou non elle sera portée en appel », s’est borné à dire le procureur de la Couronne Met Charles Doucet.

L’enquête préliminaire est prévue pour l’automne prochain.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.