entre l’est et l’ouest du pays, la grande division

« L’Orient est bleu », affirme le Berliner Zeitung. Suite aux élections européennes, « La carte des circonscriptions électorales (de l’Allemagne de l’Est) ne montre que quelques points noirs dans un océan de bleu. » Dans les Länder de Brandebourg, de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, de Saxe, de Thuringe et de Saxe-Anhalt, l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) a convaincu les conservateurs de la CDU, bien qu’ils soient arrivés premiers dans le plan national. Et la couleur qui lui est associée domine.

La formation d’extrême droite est devenue la force politique la plus importante dans les Länder de l’ex-RDA, comme le confirment également les élections locales organisées en même temps que le vote européen. Dans certaines circonscriptions, elle a obtenu plus de 30 % des voix. Ce qui pousse la presse outre-Rhin à se demander : comment en est-on arrivé là ? « Un nouveau système est-il en train d’émerger à l’Est ? va même jusqu’à demander Le Spiegel.

Depuis des années, l’AfD, qui s’implante progressivement dans cette partie du pays où une partie importante de la population se sent ignorée par le pouvoir fédéral, prend le relais. Berliner Zeitung. Les résultats de ce dimanche (9 juin) sont donc « loin d’être surprenant ». Pour le titre de gauche, ils refléteraient le « un profond mécontentement provoqué par l’écrasement