Skip to content
Environ 6 000 soldats russes auraient été tués en Ukraine, selon un responsable américain

La centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl a été déconnectée du réseau électrique et a perdu son approvisionnement en énergie externe, ont annoncé mercredi l’opérateur énergétique ukrainien Ukrenergo et la société nucléaire publique Energoatom.

Cela survient deux semaines après que les forces russes ont pris le contrôle de la centrale, qui a été le site de la pire catastrophe nucléaire au monde en 1986.

Voici ce que nous savons :

Que se passe-t-il si Tchernobyl perd de l’électricité ? : L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a déclaré que l’Ukraine lui avait dit que Tchernobyl avait perdu de l’électricité, mais qu’elle n’y voyait « aucun impact critique » sur la sécurité de la centrale.

« En particulier, concernant l’installation d’entreposage des combustibles usés du site, le volume d’eau de refroidissement dans la piscine est suffisant pour maintenir une évacuation efficace de la chaleur des combustibles usés sans apport d’électricité. Le site dispose également d’alimentations de secours avec groupes électrogènes diesel et batteries, », a déclaré le directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, dans un communiqué.

Tchernobyl est-il toujours actif ? Le site de Tchernobyl n’est actuellement pas opérationnel et la manipulation de matières nucléaires a été interrompue, a indiqué l’AIEA, citant des informations de l’autorité de régulation nucléaire ukrainienne. L’installation abrite des réacteurs déclassés ainsi que des installations de déchets radioactifs.

Cependant, le manque d’électricité « est susceptible d’entraîner une nouvelle détérioration de la sûreté radiologique opérationnelle sur le site », a déclaré Grossi.

Avertissement de fuite de rayonnement de Tchernobyl : Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba et le service de sécurité et de renseignement du pays ont mis en garde contre une éventuelle fuite radioactive après la déconnexion de la centrale.

« Les générateurs diesel de réserve ont une capacité de 48 heures pour alimenter la centrale nucléaire de Tchernobyl. Après cela, les systèmes de refroidissement de l’installation de stockage du combustible nucléaire usé s’arrêteront, rendant les fuites de rayonnement imminentes », a déclaré Kuleba. dans un tweet Mercredi.

Le service technique ukrainien de sécurité et de renseignement a fait écho aux préoccupations de Kuleba, avertissant que « toutes les installations nucléaires » dans la zone d’exclusion de Tchernobyl étaient sans électricité et que si les pompes ne pouvaient pas être refroidies, une « décharge nucléaire » pourrait se produire.

Ni Kuleba ni le service de renseignement n’ont indiqué si les générateurs diesel pouvaient être maintenus au-delà de la période de 48 heures.

Lignes vers le bas : Mardi, l’AIEA a déclaré qu’elle avait perdu le contact avec la transmission de données à distance des systèmes de surveillance des garanties à Tchernobyl.

Personnel poussé à bout : La panne d’électricité à Tchernobyl a suscité de nouvelles inquiétudes chez quelque 210 personnes qui travaillent depuis deux semaines d’affilée sur le site depuis que les forces russes ont pris le contrôle de l’installation. Grossi a déclaré qu’ils y vivaient effectivement, travaillaient 24 heures sur 24 et étaient incapables de faire tourner les quarts de travail.

« De jour en jour, nous assistons à une aggravation de la situation à la centrale nucléaire de Tchernobyl, en particulier pour la radioprotection, et pour le personnel qui gère l’installation dans des circonstances extrêmement difficiles et difficiles », a déclaré Grossi. « Je réitère mon appel urgent aux forces de contrôle effectif de la centrale pour qu’elles respectent les procédures internes de radioprotection, facilitent la rotation du personnel en toute sécurité et prennent d’autres mesures importantes pour assurer la sécurité ».

Huit des 15 réacteurs nucléaires ukrainiens fonctionnent actuellement, dont deux dans la plus grande centrale nucléaire d’Europe à Zaporizhzhya – qui est également désormais sous contrôle russe – et que les niveaux de rayonnement semblent toujours normaux, a déclaré l’autorité de réglementation nucléaire ukrainienne à l’AIEA.




Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.