Eric Ciotti largement en tête avec 41% des voix dans son fief de Nice

Le député LR sortant a fait le choix controversé d’une alliance avec le RN. Mais les dirigeants des Républicains n’ont pas pu légalement lui retirer la présidence du parti.

Publié


Temps de lecture : 2 minutes

Eric Ciotti, en campagne pour sa réélection, à Nice, le 27 juin 2024. (VALERY HACHE / AFP)

Une stratégie gagnante dans son fief. Le président des Républicains Eric Ciotti, entré en alliance avec le Rassemblement national, est arrivé largement en tête dans la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes, avec 41% des voix, lors du premier tour des élections législatives, dimanche 30 juin. .

Le député sortant, élu depuis 2007, devance nettement ses adversaires : le candidat du Nouveau Front populaire, Olivier Salerno (26,62%) et le représentant du camp présidentiel, Graig Monetti (22,79%), qui sont eux aussi qualifiés pour le second tour. Le candidat présenté par les LR opposés à l’alliance avec le RN, Virgile Vanier-Guérin, a obtenu 5,78% des voix.

Aux élections européennes du 9 juin, le Rassemblement national a réalisé une forte percée dans cette circonscription, avec 29,9% pour Jordan Bardella, contre 9,7% pour François-Xavier Bellamy, le candidat LR. Un score qui n’est sans doute pas étranger à la décision d’Eric Ciotti de conclure un accord électoral avec le parti d’extrême droite.

Trois jours après l’annonce de la dissolution par Emmanuel Macron, l’ancien adjoint de Christian Estrosi à la mairie de Nice a pris sa famille politique de court en annonçant cette alliance avec le camp de Marine Le Pen et Jordan Bardella. Aucun ponte LR ne l’a finalement suivi et le député sortant des Alpes-Maritimes n’a présenté que 62 candidats, soutenus par le RN, via son parti « Les Républicains à droite ».

Une bataille judiciaire l’oppose également aux dirigeants LR qui ont cherché, tout au long de cette campagne, à l’évincer de la présidence des Républicains. Eric Ciotti est finalement parvenu, le 27 juin, à conserver son titre devant le tribunal judiciaire de Paris qui a déclaré irrecevable en référé la troisième tentative de LR de l’exclure.

Quelle sera la place de l’ancien questeur de l’Assemblée nationale en cas de majorité absolue du RN au Palais-Bourbon ?Il est évident qu’Eric Ciotti, qui est le président des Républicains, sera appelé à prendre des responsabilités importantes dans ce gouvernement. »a déclaré Jordan Bardella jeudi lors du débat sur France 2 avec Olivier Faure et Gabriel Attal. Lors des élections législatives de 2022, Eric Ciotti a recueilli près de 32% des voix au premier tour contre 26% pour Graig Monetti, et s’est imposé avec 56% des voix au second tour.