Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Et si le CH avait échangé le cinquième choix contre Pierre-Luc Dubois ?


J’ai été surpris, comme beaucoup de monde, par la sélection du défenseur autrichien par le Canadien au premier tour du repêchage. Tant qu’il n’avait pas choisi l’attaquant russe Matvei Michkov, le CH aurait-il pu échanger le cinquième choix pour mettre la main sur Pierre-Luc Dubois ?

• Lisez aussi : Repêchage LNH : auriez-vous pris les 2 meilleurs joueurs de la LHJMQ ou Alex Newhook ?

• Lisez aussi : Insatisfait du 1er choix du Canadien? Donnez une chance au coureur

• Lisez aussi : « Sur notre liste, le nom de Reinbacher était avant celui de Matvei Michkov, le choix le plus populaire » – Martin Lapointe

Les Jets ont dû être gourmands pour envoyer le gros centre québécois à Montréal; Dubois aurait pu permettre au Tricolore de renouer avec une culture gagnante. Winnipeg voulait des joueurs actifs dans la LNH, ce que le club manitobain a obtenu des Kings. Kent Hughes a ses intouchables. Los Angeles n’a pas eu à donner des jeunes qui se comparent à Nick Suzuki, Cole Caufield, Kirby Dach, Kaiden Guhle, Jordan Harris ou Arber Xhekaj, ni des vétérans à la fin de la vingtaine comme Mike Matheson.

Le nouveau contrat signé par Dubois, huit ans et 8,5 millions de dollars par saison, a peut-être effrayé le directeur général du CH. Le Québécois de 25 ans aurait été mieux payé que le capitaine (Suzuki touche 7,875 M$) et Caufield (7,85 M$).

David Reinbacher a rencontré ses nouveaux patrons, Geoff Molson et Kent Hughes.

PhotoGetty Images via AFP

Le circuit de Brière

J’aurais aimé voir Hughes se démarquer avec éclat. Le directeur général des Canadiens l’a peut-être fait avec Reinbacher, mais nous ne le saurons pas avant quelques années.

Comme la plupart des experts, je n’ai pas vu jouer le défenseur droitier. Il est donc difficile de juger. Même si on entend des comparaisons avec Roman Josi, rien n’est garanti. En espérant seulement qu’on ne revivra pas l’histoire de Jarred Tinordi. L’arrière de 6 pieds 6 pouces et 229 livres, qui avait été un choix de première ronde (22e) par le CH en 2010, n’a jamais répondu aux attentes.

Je pensais que Hughes choisirait Ryan Leonard, un attaquant américain qui a une passion comme celle des frères Tkachuk.

C’est finalement Daniel Brière qui a frappé un circuit en faisant de Michkov la première sélection des Flyers de Philadelphie, au septième rang.


Pierre-Luc Dubois lors d'une visite des Jets de Winnipeg au Centre Bell en avril 2022.

Matvei Michkov pose avec son nouveau chandail des Flyers.

PhotoGetty Images via AFP

L’influence de Vegas

Mercredi soir, les DG ont jeté leur dévolu sur plusieurs espoirs au gabarit imposant, dont plusieurs défenseurs. Reinbacher mesure déjà 6 pieds, 2 pouces et 185 livres. C’est probablement l’influence des champions de Vegas, qui ont triomphé avec l’aide de grands et mobiles chevaliers à la ligne bleue.

Mais où est l’influence des champions de la Coupe Memorial? Une équipe de la LHJMQ a été couronnée lors des quatre derniers tournois nationaux et pourtant aucun joueur du circuit n’a été sélectionné en première ronde à Nashville.

Un seul joueur né au Québec, Gabriel Perreault, a entendu son nom mercredi soir, les Rangers de New York ayant fait confiance au fils de Yanic qui évolue aux États-Unis.


Pierre-Luc Dubois lors d'une visite des Jets de Winnipeg au Centre Bell en avril 2022.

Gabriel Perreault se rend sur scène pour rencontrer les dirigeants des Rangers qui l’ont repêché.

PhotoGetty Images via AFP

En effet, seuls 12 patineurs du circuit Cecchini ont trouvé preneur. Le pire match de l’histoire de la ligue.

Et ce ne sont pas seulement les joueurs de la LHJMQ qui sont boudés, mais aussi les entraîneurs. On l’a vu avec Patrick Roy, récemment, puis avec Benoît Groulx, qui a roulé sa bosse dans la Ligue américaine sans jamais avoir eu sa chance dans la LNH.

C’est toujours la même poutine et c’est frustrant.

Gauthier repêché avec un ancien choix montréalais

Les organisations qui s’appuient sur des dirigeants québécois ou des recruteurs d’ici ayant un pouvoir décisionnel, qui mettent le poing sur la table quand c’est le moment, ont attiré dans notre cour.

C’est le cas du Lightning de Tampa Bay, qui a sélectionné Ethan Gauthier (37e) avec un ancien choix du CH…

Ensuite, Étienne Morin, Mathieu Cataford et Dylan MacKinnon ont été repêchés par les Flames de Calgary, les Golden Knights et les Predators de Nashville en deuxième et troisième rondes.


Pierre-Luc Dubois lors d'une visite des Jets de Winnipeg au Centre Bell en avril 2022.

Mathieu Cataford était tout sourire dans son maillot des Golden Knights de Vegas.

PhotoGetty Images via AFP

Ces jeunes ont l’avenir devant eux et c’est à eux de prouver leur valeur et de faire leur marque. La vente aux enchères amateur n’est que la première étape et ils ont maintenant un pied dans la porte. Les modèles sont nombreux et Ethan pourra s’inspirer de son père, Denis Gauthier, qui a eu une belle carrière.

Certains diront que les Canadiens ont fait leur part en mettant la main sur le gardien montréalais Quentin Miller, des Remparts de Québec, en fin de quatrième ronde.

Mais Hughes a échangé son choix tardif au premier tour et son choix au début du deuxième tour pour récupérer le jeune attaquant Alex Newhook de l’Avalanche du Colorado. Je l’aime bien, Alex, et on veut qu’il éclot dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, comme Dach l’a fait, mais le CH aurait pu repêcher deux Québécois.

– Interview de Mylène Richard

Je tourne la page après neuf ans

Vous venez de lire ma dernière chronique dans Le Journal de Montréal Et Le Journal du Québec. Je tourne donc la page après neuf belles années de collaboration avec ces deux quotidiens, neuf belles années à vous parler.

Merci à Luc Grenier, l’ancien directeur sportif de la Journal québécoisqui m’a approché en 2014 afin que je puisse avoir une plateforme pour partager mes opinions et mes souvenirs.

Merci à tous les patrons qui m’ont fait confiance, de Dany Doucet à Denis Poissant, en passant par Jean-Nicolas Blanchet.

Merci à Kevin Dubé, Jessica Lapinski et Mylène Richard, qui ont été mes principaux shadowwriters. Je leur ai confié mes idées et mes humeurs, qu’ils ont réussi à mettre sur papier (ou sur le web) de manière cohérente et pertinente. Ils ont réussi à me faire bien paraître.

Et un grand merci à vous, chers lecteurs et amateurs de hockey, qui m’avez suivi avec assiduité au fil des ans. Plusieurs m’ont arrêté dans la rue pour discuter et ont parfois persisté en moi, parce que vous n’étiez pas d’accord avec moi. C’était toujours un plaisir de vous rencontrer.

A 77 ans, je commence à penser à la retraite, mais je ne suis pas encore prêt pour cela. J’ai trop peur de m’ennuyer ! Je poursuivrai donc l’aventure avec TVA Sports la saison prochaine.

Pour l’instant, je vais profiter de l’été, et j’ai hâte de nous revoir sur un terrain de golf.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page