Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Feux de forêt | Jusqu’à 40 mm de pluie attendus dans le nord du Québec

Les nouvelles sont bonnes sur le front des feux de forêt dans le nord du Québec puisque d’importantes précipitations y sont attendues dans les prochains jours.


Déjà, dans l’ouest de l’Abitibi, au Témiscamingue, la pluie avait commencé lundi matin. Ce devrait ensuite être au tour des régions plus au nord, où se situe notamment Lebel-sur-Quévillon, de recevoir leur part de précipitations.

Cette nouvelle aura de quoi réjouir le maire du village, Guy Lafrenière, qui a décrit les conditions enfumées dans la municipalité, évacuée pour une 2e fois la semaine dernière, comme « extrême » lundi matin.

La pluie devrait ensuite toucher le secteur de la Ville de Chibougamau en soirée et dans la nuit et s’y poursuivre jusqu’à mercredi matin.

« Les quantités que nous prévoyons recevoir, à tout le moins, ont été de plus de 40 mm en 36 heures, jusqu’à mercredi matin, par endroits », a indiqué le météorologue d’Environnement Canada Jean-Philippe Bégin. .

Si ces quantités de pluie se matérialisaient, ce serait la première précipitation d’une telle importance à toucher ces régions depuis plus d’un mois, a-t-il précisé.

Seul bémol, la région de la Baie James, au nord-ouest, devrait être épargnée.

Les Espagnols et les Portugais partent

Ce répit ne vient pas trop tôt. La Société de protection des forêts contre les incendies (SOPFEU) est privée de l’un de ses outils les plus puissants, alors que la fumée est si intense dans les secteurs les plus critiques que la plupart des camions-citernes et des hélicoptères ne peuvent combattre les flammes en raison d’une visibilité réduite.

La SOPFEU a recensé 118 feux sur le territoire, soit 82 en zone intensive dont 29 sont hors de contrôle et 36 en zone nord. L’incendie le plus inquiétant demeure celui de Lebel-sur-Quévillon qui, avec ses 380 000 hectares, représente une superficie équivalente à dix fois celle de l’île de Montréal.

Les combats se déroulent donc au sol à travers la construction de tranchées coupe-feu et le brûlage préventif.

Or, l’entente qui permettait l’arrivée de pompiers espagnols et portugais en renfort expire en fin de semaine et Québec doit conclure d’autres ententes avec des renforts extérieurs supplémentaires.

De bonnes nouvelles attendaient également les résidents évacués d’Opitciwan, qui pourront regagner leur domicile mardi.

Avec La Presse canadienne


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page