FO Justice demande de pouvoir « imposer la visioconférence » pour « limiter au maximum » les transferts de détenus

Le syndicat FO Justice réclame le développement des visioconférences et des procédures à distance dans certains dossiers, permettant de limiter les transferts de détenus.

Publié


Temps de lecture : 1 min

« Nous aurions pu le faire par visioconférence, comme ça nous n’aurions mis personne en danger et nos collègues seraient toujours en vie »a déclaré mardi 14 mai à France Culture Emmanuel Baudin, secrétaire général FO Justice, après la mort de deux surveillants pénitentiaires dans l’Eure dans l’attaque d’une camionnette qui transportait un détenu pour se rendre au tribunal afin d’être entendu par un magistrat.

« Nous le réclamons depuis plusieurs annéesexplique le syndicaliste. Aujourd’hui, pour pouvoir le faire, le détenu doit être d’accord, tout comme son avocat, le juge doit l’accepter. ». Selon lui, « il faut pouvoir l’imposer aux publics ».

Emmanuel Baudin assure également que« on pourrait limiter les extractions sur certaines procédures » et que, dans ce cas précis, « le magistrat aurait pu déménager ». « Parfois, on emmène les gens signer les papiers du divorce, on a autre chose à faire et on peut faire autrement. Il faut limiter au maximum ces extractions pour éviter ce type de drame ».

Quitter la version mobile