Skip to content
Foie gras : la cruauté du gavage des canards dénoncée à l’approche des fêtes


Une nouvelle enquête de l’association L214 révèle l’horreur du gavage des canards, dans une salle de gavage du Lot. La Fondation 30 Millions d’Amis dénonce cette pratique source de souffrances multiples pour les animaux et appelle à la responsabilité des distributeurs et des consommateurs.

Des canards gavés deux fois par jour, aplatis au fond de leur cage… Les images tournées par l’association L214 dans une salle de gavage du Lot font frémir : on voit certains cadavres gisant au milieu des canards survivants ; beaucoup d’entre eux sont malades, mourants et blessés.

Dans leur cage exiguë, les oiseaux aquatiques ne peuvent même pas déployer complètement leurs ailes, tandis que le sol grillagé sur lequel ils reposent provoque des blessures systématiques à leurs pattes.

Un gavage d’autant plus pénible pour les canards

Le gavage des femelles a été décidé par la filière foie gras (CIFOG) suite à la pénurie de canetons liée à la grippe aviaire.  » Une pratique cependant contraire à leur charte du Foie Gras Français qui stipule que seuls les foies gras issus de mâles peuvent être commercialisés.déplore l’association L214. Le gavage est d’autant plus préjudiciable pour les canards, qui ont un cœur plus petit et plus fragile que celui des mâles, et sont plus nerveux, ce qui les rend plus sujets aux risques cardiaques et aux blessures lors du gavage. »

La salle de gavage mise en cause par les lanceurs d’alerte approvisionne, selon eux, les marques Maistres Occitans, Saint Sozy et Maison Occitane. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui dénonce cette pratique cruelle, en appelle à la responsabilité des distributeurs… et des consommateurs !

Source


zimonews Fr2En2Fr