Gabriel Attal dénonce un « spectacle déchirant » provoqué par une « minorité active »

Publié


Mise à jour


Durée de la vidéo : 1 min

Blocus de Sciences Po : Gabriel Attal dénonce

Blocus de Sciences Po : Gabriel Attal dénonce un « spectacle déchirant »
Blocus de Sciences Po : Gabriel Attal dénonce un « spectacle déchirant »
(TÉLÉVISIONS FRANCE)

Le Premier ministre a estimé samedi que les étudiants réclamant « justice pour la Palestine » importaient une « idéologie d’outre-Atlantique ».

Le Premier ministre a fermement condamné, samedi 27 avril, le blocage de Sciences Po Paris par des étudiants réclamant « Justice pour la Palestine ». C’est « un spectacle déchirant et choquant d’une minorité qui cherchait à perturber »a jugé Gabriel Attal, dénonçant l’importation d’un « idéologie d’outre-Atlantique » Et « les excès d’une minorité active et dangereuse ».

« Nous ne transigerons jamais sur le respect de la loi et des valeurs de la République. Il y aura une vigilance absolue qui sera maintenue », a ajouté le chef du gouvernement. Il « il n’y aura jamais de droit de blocage »il a insisté.

Les manifestants pro-palestiniens ont quitté l’établissement vendredi soir après un accord trouvé avec la direction. Celle-ci s’est engagée à organiser un débat interne d’ici jeudi prochain. « ouvert à toutes les communautés de Sciences Po ». La direction a également annoncé « la suspension des saisines de la section disciplinaire initiée depuis le 17 avril ».