Gabriel Attal évoque l’homophobie dont il est victime

« Je continuerai à me battre contre ces discriminations. » Le Premier ministre Gabriel Attal s’est exprimé ce jeudi 27 juin lors d’un débat diffusé sur France 2 avec Jordan Bardella et Olivier Faure sur la lutte contre l’homophobie, dont il a révélé être toujours victime.

« J’ai vécu l’homophobie, je la vis. Ma chance, c’est de m’être entouré de bonnes personnes et je suis immunisé », a confié Gabriel Attal, qui est le premier chef de gouvernement ouvertement homosexuel en France.

« Je pense à la jeunesse française qui a peur. (…) Je veux leur dire que dans la société que je défends, tous les Français auront leur place. Pour moi, c’est ça la société française. Une République universaliste qui ne discrimine personne », a-t-il assuré.

«C’était une première utile»

Face à lui, le Premier secrétaire du PS l’a « remercié » d’avoir été « le premier Premier ministre à assumer son homosexualité ».

« C’était un exemple pour tous ceux qui le cachent, ont peur de l’admettre. C’était une première utile », a-t-il déclaré sur France 2.

Si Olivier Faure a salué les propos de Gabriel Attal, il a « regretté » qu’Emmanuel Macron « considére que la transphobie pouvait être un sujet de plaisanterie ».

Le représentant du Nouveau Front populaire lors de ce débat a évoqué ici les propos du chef de l’Etat, qui avait critiqué la volonté « grosque » du Nouveau Front populaire de permettre aux personnes transgenres de « changer de sexe en mairie ». « Je voudrais que toutes les différences soient acceptées (…) Il n’y a pas de Français de trop », a-t-il martelé.
« J’ai l’impression que nous ne vivons pas dans le même pays. La peur de s’assumer est un fait, et dans la France de 2024, c’est inacceptable. Mais il y a beaucoup de quartiers en France où il ne fait pas bon naître juif, homosexuel ou femme. Car on fait venir des gens qui rejettent toute forme de différence », a déclaré Jordan Bardella.

« Arrêtez de parler d’immigration tout le temps ! », a rétorqué Gabriel Attal.

Article original publié sur BFMTV.com