Skip to content
Gareth Bale au LAFC, plus qu’une retraite anticipée


Un contrat de 12 mois lie le Gallois au club californien, avec une option de prolongation de 18 mois supplémentaires jusqu’à la fin de la saison MLS en 2024.

C’est un nouveau tournant dans la suite de la carrière du Gallois.

En effet, le joueur de 32 ans, quintuple vainqueur de la Ligue des champions, a été annoncé ces dernières semaines du côté de Cardiff City, le club de sa ville natale.

Mais Bale a donc choisi la MLS et la Californie pour poursuivre sa carrière.

Encore un coup de maître pour la franchise américaine, qui vient de s’offrir les services du légendaire défenseur Giorgio Chiellini, sans occuper le statut de joueur désigné.

Un changement radical de philosophie de recrutement pour cette formation, qui n’avait jusqu’alors jamais recruté d’aussi grandes stars au rayonnement international, contrairement au club ennemi de la même ville, le LA Galaxy.

Et pour moi, c’est une excellente nouvelle pour toute la ligue.

Car même si certains verront dans ces signatures le retour de Préretraités européensPersonnellement, j’y vois l’occasion rêvée de refaire parler de la MLS aux quatre coins du monde.

En fait, le tour jeunesse lancé par la ligue depuis quelques années peut être intéressant sur le plan sportif.

Cela permet de former au plus haut niveau les meilleurs jeunes d’Amérique du Nord, et de faire progresser les équipes nationales des États-Unis et du Canada, qui viennent de se qualifier pour la Coupe du monde au Qatar.

Mais la contrepartie est aussi un désintérêt du grand public envers cette ligue, qui a du mal à créer un sentiment d’appartenance auprès des jeunes joueurs en développement.

La fréquentation des stades était généralement en baisse car ces joueurs vedettes, qui ont servi de produits d’appel pour attirer les foules, ont peu à peu disparu dans les différentes franchises.

Il était donc difficile de maintenir l’intérêt des supporters locaux et internationaux.

Une expérience que j’ai moi-même remarquée avec l’arrivée de Didier Drogba à nos côtés en 2015, alors que j’étais un joueur de l’Impact.

La frénésie et l’intérêt des supporters pour notre équipe se sont fait sentir dans toute la ville, mais aussi en Afrique ou en Europe.

Son rayonnement international était un atout indéniable.

Je pense donc qu’à partir du moment où le joueur est prêt à aider l’équipe à performer et à partager son expérience, la combinaison sera gagnante pour les deux parties.

Le commissaire Don Garber, avait lui-même réagi aux propos polémiques du Brésilien Neymar, qui avait déclaré qu’il se voyait terminer sa carrière en MLS février dernier.

Ce dernier a répondu que nous n’avons pas besoin de faire venir de grands noms en fin de carrière parce qu’ils ont décidé de se retirer de la MLS. S’ils ne viennent pas jouer et apporter une contribution significative à la ligue, en respectant la ligue et les fans, alors nous n’en voulons pas.

C’est pourquoi je fais partie de ceux qui disent bienvenue à Gareth Bale au LAFC, bienvenue à Lorenzo Insigne à Toronto, en attendant, je l’espère, de dire bienvenue au prochain joueur vedette qui rejoindra le CF Montréal.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.